Kaapo Kakko : la nouvelle merveille finlandaise

Au cours des prochaines semaines, Dans les coulisses présentera à chaque jour un portrait des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage pour la 1re ronde et ensuite, de certains joueurs qui sont issus de la LHJMQ.

Pour certains de ces espoirs, Simon Boisvert partagera son point de vue pour ces chroniques.

13 mai : Jakob Pelletier
14 mai : Connor McMichael
15 mai : Pavel Dorofeyev
16 mai : Samuel Poulin
17 mai : Arthur Kaliyev
18 mai : Marshall Warren
19 mai : Moritz Seider
20 mai : Tobias Bjornfot
21 mai : Brett Leason
22 mai : Bobby Brink
23 mai : Philip Broberg
24 mai : Raphaël Lavoie
25 mai : Ryan Suzuki
26 mai : Spencer Knight
27 mai : Philip Tomasino
28 mai : Ville Heinola
29 mai : Matthew Robertson
30 mai : Cole Caufield
31 mai : Thomas Harley
1er juin : Alex Newhook
2 juin : Victor Soderstrom
3 juin : Cam York
4 juin : Peyton Krebs
5 juin : Trevor Zegras
6 juin : Matthew Boldy
7 juin : Kirby Dach
8 juin : Alex Turcotte
9 juin : Dylan Cozens
10 juin : Bowen Byram
11 juin : Vasili Podkolzin

Kaapo Kakko
Date de naissance : 13 février 2001
Grandeur : 6 pieds 2 pouces
Poids : 190 livres
Position : Ailier droit
Équipe 2018-2019 : TPS de Turku (Liiga)

Habiletés
Offensive : A+
Défensive : A-
Physique : A
Vitesse : A
Sens du hockey : A+

Que ce soit en battant le record de points d’Aleksander Barkov dans la Liiga, pour un joueur de moins de 18 ans, ou en se distinguant sur la scène internationale, Kaapo Kakko s’est légitimement hissé parmi les meilleurs espoirs de ce repêchage en mettant en valeur ses nombreux atouts.

Ce qui distingue Kakko et le propulse parmi les premiers de classe de ce repêchage, c’est son sens du hockey qui fait de lui un joueur complet. Il est incroyable pour manoeuvrer en espace restreint et une fois qu’il a la rondelle sur le bout de la palette, il est un maître pour la conserver en sa possession aussi longtemps qu’il le faut. Il est capable d’anticiper le jeu plusieurs coups à l’avance, ce qui lui permet d’adapter son plan pratiquement instantanément. Il a une réserve d’énergie sans fin.

Kakko n’est pas parfait cependant. S’il est rapide, il doit travailler tout de même son coup de patin afin d’atteindre une vitesse de séparation supérieure. Il aura aussi avantage, avec le temps, à mettre à profit un peu plus ses talents de fabricant de jeu, qui sont très bons.

« Kakko a démontré sans l’ombre d’un doute qu’il était prêt à jouer dans la LNH. Il a le potentiel pour devenir un ailier de puissance créatif, ce qui est plutôt rare. Travailleur infatigable, il peut garder la rondelle pendant plusieurs secondes afin de trouver le bon jeu à faire. À cet égard, il me rappelle Peter Forsberg. Il est possible que Kakko n’ait pas des statistiques aussi reluisantes que celles de Jack Hughes à leur apogée, mais sa présence intimidante compensera amplement.» – Simon Boisvert

Le jeune Finlandais a fait écarquiller les yeux de plus en plus de gens au fil de la saison, avec raison. Il a été épatant à des moments charnières, comme, par exemple, au Championnat mondial junior, avec le but gagnant dans les derniers instants du match pour la médaille d’or. Ce n’est pas pour rien que son nom est considéré pour compétitionner Jack Hughes pour le 1er rang de l’encan amateur.

Peu importe qui va le prendre entre les Devils ou, plus probablement les Rangers. Il est prêt pour la LNH (peut-être un peu plus que Hughes) et il aura un impact très intéressant à suivre dès l’automne prochain. Qui sait… L’équipe qui le repêchera le transformera peut-être en joueur de centre? Il a la capacité de réussir cette transition avec succès.

A-t-il des chances d’être repêché par le Canadien?

Vous croyez aux licornes? Moi non plus.

Classement de Kakko selon les listes

ISS Hockey : 2e
McKeens Hockey : 2e
Hockey Prospect : 2e
Bob McKenzie (TSN) : 2e
Centrale de recrutement de la LNH : 1er (Patineurs européens)

PLUS DE NOUVELLES