Ryan Suzuki : Le fabricant de jeux de la famille

Au cours des prochaines semaines, Dans les coulisses présentera à chaque jour un portrait des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage pour la 1re ronde et ensuite, de certains joueurs qui sont issus de la LHJMQ.

13 mai : Jakob Pelletier
14 mai : Connor McMichael
15 mai : Pavel Dorofeyev
16 mai : Samuel Poulin
17 mai : Arthur Kaliyev
18 mai : Marshall Warren
19 mai : Moritz Seider
20 mai : Tobias Bjornfot
21 mai : Brett Leason
22 mai : Bobby Brink
23 mai : Philip Broberg
24 mai : Raphaël Lavoie

Ryan Suzuki
Date de naissance : 28 mai 2001
Grandeur : 6 pieds
Poids : 180 livres
Position : Centre
Équipe 2018-2019 : Colts de Barrie

Habiletés
Offensive : A-
Défensive : B
Physique : C+
Vitesse : A
Sens du hockey : A-

Déjà que les prouesses de Ryan Suzuki faisaient jaser depuis un an, au Québec, l’intérêt envers lui a grimpé d’un coup lorsque le Canadien a acquis son grand frère en septembre dernier.

Il est difficile de ne pas apprécier la créativité du cadet de la famille. Suzuki est un très bon fabricant de jeu et, avec son sens du hockey, il est rarement mal positionné pour faire avancer le jeu. Il est très difficile de le frapper ou de lui soutirer la rondelle en sa possession. Si des doutes étaient soulevés quant au coup de patin de Nick, ce n’est pas du tout le cas du petit frère!

Tout comme son frère à son année de repêchage, certains questionnent la capacité de Ryan de faire face régulièrement à des adversaires plus gros. Il gagnerait aussi à améliorer son lancer et, surtout, de tirer davantage vers le gardien. Sa mentalité de fabricant de jeu l’empêche parfois de profiter de chances en or de remplir le filet adverse.

Petit point à soulever dans le cas de Suzuki : certains considèrent que ses statistiques de la dernière saison (25 buts, 75 points en 65 matchs) sont plutôt ordinaires pour un espoir de sa qualité.

Il faut se rappeler qu’il a su engranger des points avec une équipe de bas de peloton, où il avait peu de support en terme de talent. C’est pourquoi je serais très à l’aise de le sélectionner vers la moitié de la 1re ronde.

A-t-il des chances d’être repêché par le Canadien?

Oui, la possibilité de voir les frères Suzuki réunis dans la LNH est réelle. Toutefois, il ne faudrait pas s’étonner de voir le Canadien ne pas céder à la pression populaire en ne le prenant pas. Timmins et sa bande vont certainement considérer Suzuki, sauf qu’ils ne vont pas choisir avec le coeur, mais avec la raison. 

Classement de Suzuki selon les listes

ISS Hockey : 20e
McKeens Hockey : 18e
Hockey Prospect : 23e
Bob McKenzie (TSN) : 12e
Centrale de recrutement de la LNH : 18e (Patineurs Amérique du Nord)

PLUS DE NOUVELLES