Arthur Kaliyev : Buteur redoutable, mais pas compétitif pour deux sous

Au cours des prochaines semaines, Dans les coulisses présentera à chaque jour un portrait des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage pour la 1re ronde et ensuite, de certains joueurs qui sont issus de la LHJMQ.

ISS Hockey a accepté de partager avec nous son évaluation pour chacun d’entre eux.

13 mai : Jakob Pelletier
14 mai : Connor McMichael
15 mai : Pavel Dorofeyev
16 mai : Samuel Poulin

Arthur Kaliyev
Date de naissance : 26 juin 2001
Grandeur : 6 pieds 2 pouces
Poids : 190 livres
Position : Ailier droit
Équipe 2018-2019 : Bulldogs d’Hamilton

Habiletés
Offensive : A
Défensive : D+
Physique : B-
Vitesse : C+
Sens du hockey : A-

Au repêchage 2018, le défenseur Ryan Merkley a été le joueur qui a le plus alimenté les doutes et les discussions, lui qui a un talent indéniable digne des meilleurs espoirs, mais avec une réputation plus que questionnable.

Cette année, cet espoir qui polarise, c’est Arthur Kaliyev. Et de loin.

Sur le plan offensif, l’intelligence du joueur ne fait aucun doute. C’est un buteur incroyable, avec un lancer sur réception très dangereux. Très peu de joueurs, à 18 ans, ont atteint le plateau des 50 buts dans la LCH. Alex Debrincat et Jeff Skinner font partie de cette courte liste. Il a aussi un flair sans équivoque pour passer la rondelle à un coéquipier bien démarqué.

Le problème avec Kaliyev, c’est qu’outre ces forces indéniables, il a des aspects de son jeu qui font reculer. Tout d’abord, il doit faire progresser son coup de patin pour gagner en efficacité et son implication en défensive est très faible… pour ne pas dire son implication tout court.

«Buteur avec des habiletés sous-estimées comme fabricant de jeu. De la ligne bleue, il est probablement le plus dangereux de toute la OHL. Il est parmi ceux qui ont les meilleures mains dans la ligue et il a déjà un tir digne des professionnels. Cependant, son manque de vitesse et de compétitivité est un problème majeur. Ce sera tout ou rien avec lui!» – Dennis MacInnis (Dépisteur-chef, ISS Hockey)

Toutefois, en repêchant Kaliyev, tu ne vas pas chercher un joueur qui va tuer les pénalités, ni écouler le temps en fin de match quand c’est serré. C’est un joueur que tu veux dans ton équipe pour remplir le filet adverse et avec qui tu travailles pour atténuer le reste.

L’équipe qui le repêchera va devoir consacrer beaucoup d’énergies pour atténuer des faiblesses évidentes. Et encore… Ça ne veut pas dire que, même en cas de réussite, qu’il ne va pas donner des cheveux blancs à son entraineur, à la Phil Kessel.

Mais rendu vers la fin de la première ronde, ce serait un pari que je serais à l’aise de prendre. Le potentiel de récompense est très grand.

A-t-il des chances d’être repêché par le Canadien?

C’est possible, mais je n’y crois pas. À moins que l’état-major du Tricolore, ainsi que Joël Bouchard et Dominique Ducharme, n’aient envie du grand défi de guider le jeune homme sur la route d’un développement qui pourrait être très cahoteux.

Classement de Kaliyev selon les listes

ISS Hockey : 23e
McKeens Hockey : 19e
Hockey Prospect : 35e
Bob McKenzie (TSN) : 13e
Centrale de recrutement de la LNH : 7e (Patineurs Amérique du Nord)

PLUS DE NOUVELLES