Vasili Podkolzin : Un attaquant de puissance très clutch

Au cours des prochaines semaines, Dans les coulisses présentera à chaque jour un portrait des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage pour la 1re ronde et ensuite, de certains joueurs qui sont issus de la LHJMQ.

Pour certains de ces espoirs, Simon Boisvert partagera son point de vue pour ces chroniques.

13 mai : Jakob Pelletier
14 mai : Connor McMichael
15 mai : Pavel Dorofeyev
16 mai : Samuel Poulin
17 mai : Arthur Kaliyev
18 mai : Marshall Warren
19 mai : Moritz Seider
20 mai : Tobias Bjornfot
21 mai : Brett Leason
22 mai : Bobby Brink
23 mai : Philip Broberg
24 mai : Raphaël Lavoie
25 mai : Ryan Suzuki
26 mai : Spencer Knight
27 mai : Philip Tomasino
28 mai : Ville Heinola
29 mai : Matthew Robertson
30 mai : Cole Caufield
31 mai : Thomas Harley
1er juin : Alex Newhook
2 juin : Victor Soderstrom
3 juin : Cam York
4 juin : Peyton Krebs
5 juin : Trevor Zegras
6 juin : Matthew Boldy
7 juin : Kirby Dach
8 juin : Alex Turcotte
9 juin : Dylan Cozens
10 juin : Bowen Byram

Vasili Podkolzin
Date de naissance : 24 juin 2001
Grandeur : 6 pieds 1 pouce
Poids : 196 livres
Position : Ailier droit
Équipe 2018-2019 : Ska de St-Petersburgh (MHL)

Habiletés
Offensive : A
Défensive : B+
Physique : A-
Vitesse : B+
Sens du hockey : A

Vasili Podkolzin a fait rapidement tourner les regards vers lui, particulièrement au tournoi Hlinka/Gretzky, démontrant qu’il a en lui tout ce qu’il faut pour être un attaquant de puissance très efficace.

Le Russe se démarque particulièrement avec son niveau de compétition extrêmement élevé. On le remarque aussitôt qu’il débarque sur la glace, il est tenace et il joue toujours sur la ligne, sans la dépasser. Il arrive, malgré son niveau d’intensité, à bien analyser ce qui se passe pour prendre la bonne décision quant à ce qu’il doit faire. C’est un buteur naturel qui dégaine à la vitesse de l’éclair, particulièrement avec son lancer sur réception. Il n’hésite pas du tout à défier physiquement ses adversaires.

Pour les aspects à travailler, il doit améliorer un peu sa vitesse de pointe. Il est capable de bien distribuer la rondelle, mais il n’utilise pas beaucoup ses coéquipiers.

Le seul problème avec Podkolzin, en bout de ligne, c’est qu’il est sous contrat avec le Ska, dans la KHL, jusqu’en 2021. Comme rien ne garantit qu’ensuite, il va passer à la LNH, il passe d’un joueur destiné au top 10 à un qui pourrait être pris facilement vers le milieu de la première ronde.

Même s’il a tout ce qu’il faut pour s’établir rapidement dans le circuit Bettman en tant qu’ailier sur un premier trio.

A-t-il des chances d’être repêché par le Canadien?

Dans les faits, Podkolzin a autant de chances de percer le top 10 que de glisser jusqu’au Tricolore. Si ça arrive, nul doute que la tentation de le sélectionner sera grande.

Classement de Podkolzin selon les listes

ISS Hockey : 6e
McKeens Hockey : 11e
Hockey Prospect : 7e
Bob McKenzie (TSN) : 3e
Centrale de recrutement de la LNH : 2e (Patineurs européens)

PLUS DE NOUVELLES