Cole Caufield : Petit, mais redoutable franc-tireur

Au cours des prochaines semaines, Dans les coulisses présentera à chaque jour un portrait des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage pour la 1re ronde et ensuite, de certains joueurs qui sont issus de la LHJMQ.

Pour certains de ces espoirs, Simon Boisvert partagera son point de vue pour ces chroniques.

13 mai : Jakob Pelletier
14 mai : Connor McMichael
15 mai : Pavel Dorofeyev
16 mai : Samuel Poulin
17 mai : Arthur Kaliyev
18 mai : Marshall Warren
19 mai : Moritz Seider
20 mai : Tobias Bjornfot
21 mai : Brett Leason
22 mai : Bobby Brink
23 mai : Philip Broberg
24 mai : Raphaël Lavoie
25 mai : Ryan Suzuki
26 mai : Spencer Knight
27 mai : Philip Tomasino
28 mai : Ville Heinola
29 mai : Matthew Robertson

Cole Caufiled
Date de naissance : 2 janvier 2001
Grandeur : 5 pieds 7 pouces
Poids : 163 livres
Position : Centre – Ailier droit
Équipe 2018-2019 : Programme national de développement américain des moins de 18 ans

Habiletés

Offensive : A
Défensive : C+
Physique : C-
Vitesse : A
Sens du hockey : A

Lorsque les spectateurs voient Caufield survoler la glace, le premier réflexe est de se dire qu’il est petit. Puis, il commence à en mettre plein la vue avec son instinct offensif incroyable. Au point où il a marqué 72 buts en 65 matchs avec son équipe, en évoluant aux côtés de Jack Hughes. Il détient désormais le record de l’équipe à ce chapitre. Le détenteur précédent : Auston Matthews.

Au Championnat des moins de 18 ans, ce printemps, il a égalé un record très enviable, celui du plus grand nombre de buts durant le tournoi, avec 14 en 7 matchs. Cette marque a déjà été atteinte par nul autre qu’Alexander Ovechkin!

Bref, Caufield est le meilleur buteur de ce repêchage. L’ailier possède un arsenal de tirs très vaste. Sa vitesse est excellente, il est très difficile à frapper. Il joue comme un attaquant de puissance et n’hésite pas à se rendre au filet ou le long des bandes pour récupérer une rondelle libre.

Le principal point d’interrogation, c’est que Caufield est un poids plume. Pourra-t-il imiter un joueur comme Alex DeBrincat et s’adapter au niveau professionnel? Certains lui reprochent aussi son jeu défensif, où il n’affiche pas la même patience qu’à l’attaque lorsqu’il est en possession de la rondelle. Il aura aussi avantage à utiliser sa capacité d’attirer plusieurs couvreurs pour passer la rondelle à un coéquipier bien démarqué.

« Il deviendra probablement le plus petit joueur à être repêché à un rang aussi élevé. Caufield n’est pas le moteur d’un trio, mais il est toujours bien positionné pour prendre un lancer sur réception ou sauter sur un retour de lancer. D’ailleurs, son lancer sur réception est absolument dévastateur.» – Simon Boisvert

Ce qui joue tout de même en la faveur de Caufield, c’est que peu importe où il est passé, il a toujours su déjouer les pronostics. Il compense amplement son petit gabarit avec un flair offensif au-delà de la norme et sa rapidité. S’il avait quelques pouces et une quinzaine de livres de plus, le nom de Caufield résonnerait tout près du top-5 de ce repêchage.

A-t-il des chances d’être repêché par le Canadien?

S’il se rend au 15e rang, c’est certain que le nom de Caufield va titiller grandement le Canadien. Obtenir un franc-tireur de cette qualité, en milieu de 1re ronde, c’est une opportunité rare, peu importe sa taille.

Classement de Caufield selon les listes

ISS Hockey : 16e
McKeens Hockey : 13e
Hockey Prospect : 26e
Bob McKenzie (TSN) : 18e
Centrale de recrutement de la LNH : 8e (Patineurs Amérique du Nord)

PLUS DE NOUVELLES