Peyton Krebs : Le seul rayon de soleil du Ice de Kootenay

Au cours des prochaines semaines, Dans les coulisses présentera à chaque jour un portrait des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage pour la 1re ronde et ensuite, de certains joueurs qui sont issus de la LHJMQ.

Pour certains de ces espoirs, Simon Boisvert partagera son point de vue pour ces chroniques.

13 mai : Jakob Pelletier
14 mai : Connor McMichael
15 mai : Pavel Dorofeyev
16 mai : Samuel Poulin
17 mai : Arthur Kaliyev
18 mai : Marshall Warren
19 mai : Moritz Seider
20 mai : Tobias Bjornfot
21 mai : Brett Leason
22 mai : Bobby Brink
23 mai : Philip Broberg
24 mai : Raphaël Lavoie
25 mai : Ryan Suzuki
26 mai : Spencer Knight
27 mai : Philip Tomasino
28 mai : Ville Heinola
29 mai : Matthew Robertson
30 mai : Cole Caufield
31 mai : Thomas Harley
1er juin : Alex Newhook
2 juin : Victor Soderstrom
3 juin : Cam York

Peyton Krebs
Date de naissance : 26 janvier 2001
Grandeur : 5 pieds 11 pouces
Poids : 181 livres
Position : Centre
Équipe 2018-2019 : Ice de Kootenay

Habiletés
Offensive : A
Défensive : A-
Physique : B
Vitesse : A
Sens du hockey : A

S’il y a un attaquant au sein de la WHL qui n’a pas toujours eu les projecteurs tournés vers lui, c’est bien Peyton Krebs. Le dynamique attaquant était pas mal la seule raison valable de se déplacer pour aller voir son équipe, le Ice, en action.

En Krebs, on retrouve un joueur de centre qui n’y va pas dans la demi-mesure. Leader-né, il va laisser ses tripes sur la glace et être très utile, peu importe la situation de jeu dans laquelle il est impliqué. Que ce soit à l’attaque ou en défensive, il arrive à combiner sa vitesse à son anticipation du jeu pour être très dangereux. Il est aussi doté de mains vives et peut faire des jeux à pleine vitesse.

Il y a très peu de choses à reprocher à Krebs. Outre qu’il pourrait gagner un peu de coffre, il gagnerait à être plus égoïste avec le disque pour tirer davantage vers le gardien adverse.

«Krebs est selon moi le joueur que plusieurs DG sélectionnant à partir du troisième rang regretteront de ne pas avoir choisi. Pilier d’une équipe faible dans la WHL, Krebs possède une grande force de caractère en plus d’avoir un coup de patin, un sens du jeu et des mains au-dessus de la moyenne. Mon coup de cœur du repêchage 2019.» – Simon Boisvert

L’attaquant a toutefois pu se faire justice au Championnat mondial des moins de 18 ans. Nommé capitaine de l’équipe, il fut le joueur le plus productif du Canada. On a pu voir ce dont il est capable avec des partenaires plus talentueux.

En somme, si Krebs avait évolué avec une équipe mieux nantie durant la saison, nul doute qu’il aurait gagné quelques rangs au repêchage. Il devrait tout de même partir parmi les dix premiers, mais il a le potentiel de se hisser rapidement parmi les meilleurs de cette cuvée.

A-t-il des chances d’être repêché par le Canadien?

La seule façon que le Canadien peut mettre la main sur ce joueur, c’est en bouclant une transaction pour avancer de plusieurs échelons. Si c’est possible, ce serait un excellent coup de la part du CH. Krebs a plusieurs qualités pour plaire.

Classement de Krebs selon les listes

ISS Hockey : 10e
McKeens Hockey : 8e
Hockey Prospect : 6e
Bob McKenzie (TSN) : 9e
Centrale de recrutement de la LNH : 10e (Patineurs Amérique du Nord)

PLUS DE NOUVELLES