Kirby Dach : Un gros centre à l’ancienne

Au cours des prochaines semaines, Dans les coulisses présentera à chaque jour un portrait des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage pour la 1re ronde et ensuite, de certains joueurs qui sont issus de la LHJMQ.

Pour certains de ces espoirs, Simon Boisvert partagera son point de vue pour ces chroniques.

13 mai : Jakob Pelletier
14 mai : Connor McMichael
15 mai : Pavel Dorofeyev
16 mai : Samuel Poulin
17 mai : Arthur Kaliyev
18 mai : Marshall Warren
19 mai : Moritz Seider
20 mai : Tobias Bjornfot
21 mai : Brett Leason
22 mai : Bobby Brink
23 mai : Philip Broberg
24 mai : Raphaël Lavoie
25 mai : Ryan Suzuki
26 mai : Spencer Knight
27 mai : Philip Tomasino
28 mai : Ville Heinola
29 mai : Matthew Robertson
30 mai : Cole Caufield
31 mai : Thomas Harley
1er juin : Alex Newhook
2 juin : Victor Soderstrom
3 juin : Cam York
4 juin : Peyton Krebs
5 juin : Trevor Zegras
6 juin : Matthew Boldy

Kirby Dach
Date de naissance : 21 janvier 2001
Grandeur : 6 pieds 4 pouces
Poids : 198 livres
Position : Centre
Équipe 2018-2019 : Blades de Saskatoon

Habiletés
Offensive : A
Défensive : A
Physique : A-
Vitesse : B+
Sens du hockey : A

Kirby Dach a plusieurs atouts dans sa manche qui font de lui, aux yeux de plusieurs, le prototype d’un joueur parfait pour la LNH : il est gros et il a du talent. Il est du moule des joueurs de centre «à l’ancienne», comme Ryan Getzlaf.

Car le joueur de centre sait anticiper le jeu et, au besoin, le ralentir pour générer des chances de marquer de qualité. Cette saison, il a commencé à se servir davantage de son lancer, mais c’est surtout un passeur. Il est très agile avec le disque et lorsqu’il l’a en sa possession, sa prise de décision est pratiquement sans faille. Complet, il sait aussi bien appuyer ses défenseurs quand le jeu est dans sa zone et mener une transition hors de celle-ci.

Le principal point que l’on reproche à Dach, c’est son manque de constance. S’il pourrait avoir le profil de l’attaquant de puissance par excellence, ce n’est pas lui qui va chercher à terrasser l’adversaire avec la grosse mise en échec. Pour sa taille, il a une bonne vitesse, mais ses premières enjambées sont à améliorer.

« Dach est l’un des joueurs les plus difficiles à projeter dans l’avenir. D’une part, il peut traverser la glace de bout en bout avec la rondelle, et d’autre part, il peut disparaître pendant de longs moments. Sauf qu’il est difficile de passer à côté d’un joueur de centre ayant une grande portée, et possédant du talent et un très bon sens du jeu. Il s’agit de savoir s’il deviendra un premier ou un deuxième centre.» – Simon Boisvert

Bref, avec la bonne équipe et placé dans le bon environnement, Dach pourrait être un choix qui sera très payant. Dans le pire des cas, ce sera un très bon 2e centre qui pourra aider la cause de son club. Chose certaine, sa grande intelligence fera de lui un joueur intéressant à surveiller.

A-t-il des chances d’être repêché par le Canadien?

Si ce sera imprévisible entre le 3e et le 12e rang, il faudrait une suite de plusieurs événements qui feraient que Dach enfile l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge.

Classement de Dach selon les listes

ISS Hockey : 11e
McKeens Hockey : 14e
Hockey Prospect : 8e
Bob McKenzie (TSN) : 4e
Centrale de recrutement de la LNH : 3e (Patineurs Amérique du Nord)

PLUS DE NOUVELLES