Alex Turcotte : Un sens du hockey au-delà de la normale

Au cours des prochaines semaines, Dans les coulisses présentera à chaque jour un portrait des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage pour la 1re ronde et ensuite, de certains joueurs qui sont issus de la LHJMQ.

Pour certains de ces espoirs, Simon Boisvert partagera son point de vue pour ces chroniques.

13 mai : Jakob Pelletier
14 mai : Connor McMichael
15 mai : Pavel Dorofeyev
16 mai : Samuel Poulin
17 mai : Arthur Kaliyev
18 mai : Marshall Warren
19 mai : Moritz Seider
20 mai : Tobias Bjornfot
21 mai : Brett Leason
22 mai : Bobby Brink
23 mai : Philip Broberg
24 mai : Raphaël Lavoie
25 mai : Ryan Suzuki
26 mai : Spencer Knight
27 mai : Philip Tomasino
28 mai : Ville Heinola
29 mai : Matthew Robertson
30 mai : Cole Caufield
31 mai : Thomas Harley
1er juin : Alex Newhook
2 juin : Victor Soderstrom
3 juin : Cam York
4 juin : Peyton Krebs
5 juin : Trevor Zegras
6 juin : Matthew Boldy
7 juin : Kirby Dach

Alex Turcotte
Date de naissance : 26 février 2001
Grandeur : 5 pieds 11 pouces
Poids : 185 livres
Position : Centre
Équipe 2018-2019 : Programme national américain de développement des moins de 18 ans

Habiletés
Offensive : A
Défensive : A-
Physique : B
Vitesse : A
Sens du hockey : A+

Blessé pendant une grande partie de la première moitié de la saison, Turcotte a épaté la galerie à son retour au jeu en jouant comme s’il n’avait pas manqué l’action et en étant dominant, peu importe où il jouait.

Ce qui fait de Turcotte un joueur spécial, c’est son sens du hockey très élevé qui fait de lui une menace, que ce soit à l’attaque, en défensive ou en situation d’échec-avant. Très bon fabricant de jeu, il excelle aussi lorsqu’il est sous pression. Compétiteur et infatigable, il se distingue également avec son coup de patin. Ses pieds sont toujours en mouvement et il surprend l’adversaire avec son accélération.

En contrepartie, le jeune homme demeure un bon buteur, mais il a besoin de travailler son lancer, particulièrement lorsqu’il est à pleine vitesse. Il a aussi besoin de prendre un peu de maturité physiquement.

«Choix top 5 quasi-assuré, Turcotte se distingue par son accélération hallucinante, jumelée à une mentalité de bulldog sur la glace. Il gagne ses batailles pour la rondelle, et sans avoir un niveau d’habileté élite, il est bon passeur et peut marquer des buts. Le deuxième centre idéal au sein d’un club champion.» – Simon Boisvert

Le centre jouera l’an prochain avec l’Université du Wisconsin et il aura la chance de se développer physiquement et de raffiner son jeu d’ensemble. On peut s’attendre à le voir tout de même dans la LNH à très court terme, dès l’automne 2020.

A-t-il des chances d’être repêché par le Canadien?

Aucune. Turcotte va trouver preneur dans le top-5 du repêchage.

Classement de Turcotte selon les listes

ISS Hockey : 4e
McKeens Hockey : 7e
Hockey Prospect : 4e
Bob McKenzie (TSN) : 11e
Centrale de recrutement de la LNH : 4e (Patineurs Amérique du Nord)

PLUS DE NOUVELLES