Brendan Gallagher et Nick Suzuki viennent à la défense de Dominique Ducharme

Le livre sur la carrière de Pierre Gervais « Au cœur de la chambre » rédigé par Mathias Brunet (La Presse) fait jaser depuis quelques jours, et avec raison. Même si ce n’est pas un règlement de compte et qu’il y a beaucoup de positif concernant les noms que je m’apprête à vous nommer, le gérant d’équipement du CH parle entre autres du fait que Dominique Ducharme n’était pas apprécié, que Max Pacioretty était vu comme une mauvaise personne et que Marc Bergevin n’inspirait pas le respect de ses joueurs en raison de son comportement d’adolescent.

Vous comprendrez que la publication du bouquin a également retenu l’attention dans le vestiaire du Canadien. C’est normal, puisqu’il y a quelques gars qui ont côtoyé Ducharme et Bergevin.

Nick Suzuki et Brendan Gallagher en font notamment partie, et les deux leaders du club sont venus à la défense de leurs anciens patrons.

On lit (paroles de Gallagher) que Bergevin était apprécié puisque le DG tenait beaucoup à ses joueurs. Et cela a paru notamment lorsque le Canadien s’est qualifié pour la finale de la Coupe Stanley à l’été 2021.

Vous vous rappelez à quel point le DG était content pour ses gars? 

Gallagher a enchaîné en disant comme son capitaine qu’il n’y avait personne dans le vestiaire qui ne respectait pas Dominique Ducharme. Il affirme que ce n’est pas parce que le club « va mieux » depuis que Ducharme s’est fait congédier que c’est le cas pour autant. Et comme le pointe Nick Suzuki, c’est quand même lui qui a amené le club en finale de la Coupe Stanley.

Les joueurs en sont conscients et semblent en être reconnaissants également. Et les gars se rattachent d’ailleurs au même point : Dominique Ducharme n’est pas le seul à blâmer pour les insuccès de l’équipe de l’an dernier. 

Pierre Gervais était très respecté dans la chambre et l’est encore aujourd’hui. Les gars l’apprécient pour ce qu’il a fait et n’ont pas voulu le jeter en dessus de l’autobus pour autant. Or, Gallagher avoue que c’est une situation qui est un brin difficile à vivre en ce moment en raison de la polémique qui a été créée par le biais de la publication du livre. 

Comme l’expliquait Andrew Zadarnowski sur son compte Twitter, les joueurs du CH sont mal à l’aise de répondre aux questions sur Pierre Gervais puisqu’ils sont conditionnés à ne pas être des distractions. On ne veut surtout pas causer une distraction quelconque et c’est tout à fait normal puisque le club va bien et que le bonheur règne dans le vestiaire de l’équipe présentement.

J’aime personnellement le fait que Suzuki et Gallagher se soient tous deux levés pour commenter le dossier. Il s’agit d’une belle marque de leadership de la part des deux meneurs de l’équipe et c’est exactement pour ces raisons-là qu’ils portent une lettre sur leur chandail respectif.

Il y a un petit nuage sombre qui tourne au-dessus du vestiaire présentement et les joueurs devront se relever pour faire face à la musique, surtout lorsqu’on regarde le calendrier de l’équipe lors des 20 prochains matchs (14 d’entre eux seront sur la route).

Ceci étant dit…

Après la pluie vient le beau temps, right? 

En rafale

– Ouch.

– Il est en feu par les temps qui courent. Bravo!

– Beau geste.

– Il faut en être fier.

– La CDM au Qatar continue de faire jaser pour les mauvaises raisons.

PLUS DE NOUVELLES