Nouveau livre : Pierre Gervais aurait raconté à quel point Dominique Ducharme n’était pas apprécié

Pierre Gervais a passé plus de 30 ans à travailler au sein de l’organisation du Canadien de Montréal, notamment comme gérant d’équipement. Il en a vu des choses lors de sa belle et longue carrière et c’est pourquoi il a décidé de sortir un livre sur son séjour avec le club, un livre intitulé « Au cœur du vestiaire ». C’est Mathias Brunet, journaliste de La Presse, qui en a fait la rédaction.

La date de publication du bouquin était prévue le 8 novembre 2022 et voilà qu’on peut le retrouver sur les tablettes de plusieurs magasins au Québec. Certaines personnes n’ont pas attendu avant de se le procurer et quelques passages du livre commencent à être rapportés sur les différentes plateformes.

Le compte Twitter HowYouDrouin27 a pu mettre la main sur une copie du livre et disons que ce qu’il a publié sur les réseaux sociaux m’a donné envie de commander une copie à mon tour. Non, Dominique Ducharme n’était visiblement pas très aimé de ses joueurs.

 

Selon ce qu’on aperçoit ci-haut, les décisions prises par Ducharme étaient loin de faire l’unanimité dans le vestiaire puisqu’il n’aurait pas été correct avec ses joueurs.

L’entraîneur ne respectait pas toujours l’horaire établi au préalable, au grand désarroi de ses gars.

Ducharme aurait même dit à Cédric Paquette qu’il n’allait pas jouer lors d’un match… par texto.

Dans son livre, Pierre Gervais raconte comment d’autres joueurs ont appris qu’ils n’allaient pas prendre part à un match…

Et comment la communication faisait parfois défaut avec Ducharme. Multiples exemples à l’appui…

Vous comprendrez que j’ai écrit le texte au conditionnel parce que je ne l’ai pas lu le livre, moi.

Mais je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas vrai si c’est ce qui est écrit dans le bouquin.

Ce que je me demande, moi, c’est pourquoi Pierre Gervais a lancé Dom Ducharme – qui aurait fâché certains de ses joueurs le jour où il a signé un contrat de 3 ans – en dessous de l’autobus de cette façon-là. Visiblement, il a voulu raconter son histoire en toute franchise et n’y est pas allé avec le dos de la cuillère en parlant de l’ancien coach.

À noter que Gervais mentionne toutefois que Ducharme était une bonne personne dans la vie en générale. Il n’avait juste pas la prestance d’un coach et il n’a jamais été capable d’aller chercher le respect de ses gars, comme l’a écrit mon collègue JB Gagné dans un de ses textes en début de semaine. 

Je vous laisse, je m’en vais commander une copie du livre de Pierre. J’ai hâte de lire toutes les histoires qu’il y raconte.

En rafale

– Tant mieux pour lui.

– Les Blue Jackets pourraient-ils s’intéresser à Bo Horvat?

– Des nouvelles dans le dossier Erik Karlsson.

– Je vais passer mon tour.

– Sibole… En veux-tu de la neige, mon chum?

PLUS DE NOUVELLES