14 des 20 prochains matchs du Canadien auront lieu sur la route

Depuis quelques jours, on parle beaucoup de la fin du mois de novembre, qui ne sera pas forcément difficile pour le Canadien quand on regarde simplement les adversaires sur papier.

Ceci dit, les Blue Jackets et les Flyers ont quand même obtenu trois points sur quatre contre le CH… et Philly est passé à trois secondes de la victoire.

Mais bon. Tout ça pour dire que le reste du mois de novembre ne sera pas forcément facile, mais il ne sera pas complètement fou non plus.

Voici ce qui attend le CH.

  • Demain contre les Sabres (à Montréal)
  • Mercredi à Columbus
  • Vendredi à Chicago
  • Mardi prochain contre les Sharks (à Montréal)

Cela fait en sorte que le Canadien a des journées importantes puisque le fait d’affronter des moins bonnes équipes permet de voir ce que le CH a dans le ventre.

Après tout, une séquence de défaites en dirait long sur le club à l’approche de l’Action de grâce américaine.

Mais quand on prend le temps de regarder le tout pour ce qui est du calendrier du mois de décembre, on se rend compte que le défi sera quand même imposant.

Pourquoi? Parce que, en incluant les derniers matchs de novembre, Marc-André Perreault (à LCN) a fait remarquer que le CH jouera 14 de ses 20 prochains matchs à l’étranger.

Non seulement le CH sera souvent sur la route, mais en plus, des adversaires de qualité sont souvent au menu pour les hommes de Martin St-Louis.

Le mois de décembre va commencer avec un voyage à Calgary, à Edmonton, à Vancouver et à Seattle.

Par la suite, le CH va revenir en ville pour quatre de ses cinq matchs suivants. Les Kings, les Flames, les Ducks et le Lightning seront tous au Centre Bell du 10 au 17 décembre.

Et entre les matchs contre Calgary (de Tyler Toffoli) et les Ducks, le CH ira jouer à Ottawa, ce qui ne sera pas exactement une semaine reposante avant les fêtes.

Petite semaine.

Avant Noël, le CH ira jouer en Arizona (devant un maximum de 4600 personnes), à Denver et Dallas pour le match du 23 décembre, juste avant le congé.

Les gars vont retourner dans leur famille, mais dès le 28 décembre, un voyage au Sud des États-Unis sera au menu avec des arrêts à Tampa et à Sunrise.

Le 31 décembre, le CH sera à Washington et il ira jouer à Nashville dès le 3 janvier avant de finalement revenir à la maison. Et pendant cette séquence-là, le club devra continue de se battre.

Même au retour à la maison, des adversaires comme les Rangers, les Blues, le Kraken et les Predators viendront faire leur tour en ville, ce qui ne sera pas reposant.

Rappelons que Martin St-Louis a affirmé, la saison dernière, qu’il divisait ses saisons en séries de sept matchs. Ça fait donc plusieurs défis de sept matchs au compteur, tout ça.

On verra clairement ce que le CH aura dans le ventre à ce moment-là. J’ai toujours cru que, comme l’an passé, le CH allait perdre de la vitesse après l’effet du début de saison.

Rappelons aussi que Martin St-Louis a affirmé, en début de saison, avoir hâte de voir ses gars « jouer des matchs un lundi de janvier » afin de voir comment son club va réagir une fois l’effervescence du début de saison derrière nous.

Je crois que le CH nous montrera son vrai visage à ce moment-là. Après tout, la défensive (autant les défenseurs que les gardiens) commencent à montrer des signes de ralentissement, ce qui est normal. Tous les gars seront assurément mis à profit.

Mais dans les prochaines semaines, ils seront testés en masse. Et pour bien répondre, ils auront notamment besoin que leur capitaine, Nick Suzuki, continue de tout donner.

Après tout, Suzuki, c’est le moteur offensif des siens – avec Cole Caufield, bien entendu.

Si le capitaine continue « d’avoir beaucoup d’échec dans sa game », comme l’a dit Martin St-Louis en référence au fait que le #14 a des coups d’avance sur les autres (comme au jeu de table), le Canadien va pouvoir continuer d’offrir des performances dignes.

Prolongation

Le but du CH ne sera pas d’avoir seulement des victoires, évidemment. Je m’attends à ce que le CH soit compétitif et soit souvent dans le coup, mais qu’il arrive à court assez souvent.

Au moins, dans un tel scénario, les jeunes progresseraient et le club s’approcherait de l’objectif non-avoué de l’organisation, soit faire le plein au repêchage 2023.

Ça va commencer dès aujourd’hui avec une pratique à 10h 30 du côté de Brossard afin de se préparer à affronter les Sabres de Buffalo demain au Centre Bell.

J’espère que Suzuki et Caufield sont prêts.

PLUS DE NOUVELLES