Marc Bergevin n’inspirait pas le respect des joueurs en raison de son comportement « d’ado »

Comme c’est le cas avec Dominique Ducharme, le négatif concernant Marc Bergevin durant son séjour à Montréal ne fait qu’être dévoilé au grand jour. En effet, l’ancien DG du CH aurait dit à ses joueurs que les médias étaient des ennemis, il aurait refusé l’accès aux vestiaires pour les anciens, etc.

Dans l’organisation, MB n’était pas nécessairement le plus respecté non plus.

Selon Pierre Gervais, qui était de passage sur les ondes du 98,5 Sports aujourd’hui, son comportement « d’ado » et son style vestimentaire ne laissaient personne indifférent dans l’équipe.

« Ça n’inspire pas le respect chez les joueurs. »

Le 18 novembre, le livre sur Pierre Gervais a été publié. Mais aujourd’hui, par l’entremise de plusieurs personnes aux quatre coins des médias sociaux, certains extraits du livre ont été publiés. Mon collègue, Médérick Lefebvre, en a parlé cet après-midi, d’ailleurs.

Au 98,5 Sports, Gervais est revenu sur la publication du livre et sur sa collaboration avec l’écrivain du bouquin, Mathias Brunet.

Selon lui, il est important que le monde le sache, ce n’est pas un règlement de comptes, « il veut raconter les vraies affaires ».

Pour revenir à Bergevin, il n’inspirait pas le respect en raison de son habit. Désolé, mais on s’en fout complètement de ce qu’il porte… Qu’il porte des camisoles en conférence de presse ou d’autres habits casuals lors de rencontres importantes, c’est une autre discussion. Mais qu’il ne soit pas peigné ou qu’il arrive à des meetings d’équipe en pantalons courts, exemple, c’est loin d’être la fin du monde. Au contraire, ça démontre une certaine confiance envers ses moyens.

Mais bon, si les joueurs ne ressentaient pas un certain respect de la part du boss, c’est peut-être une situation qui est devenue toxique et qui devait être réglée par Geoff Molson.

Le nouveau DG, Kent Hughes, est toujours bien peigné, lui. Le Canadien n’aura jamais de problème avec sa coupe de cheveux.

Toujours en direct du micro de Mario Langlois, l’ancien gérant d’équipement du Canadien de Montréal en a eu des anecdotes croustillantes à raconter. Il a affirmé que la  deuxième moitié de mandat de Bergevin à la barre de la multinationale a été très difficile.

Ça paraissait un peu dans son attitude et son comportement devant les médias en tout cas.

Pour ceux qui veulent en savoir davantage sur les histoires de Pierre Gervais, vous pouvez vous procurer la copie du livre de Mathias Brunet ICI, notamment.

En rafale

– La saison cauchemardesque se poursuit.

– Les Lions ont gagné, eux.

– Bonne question.

– Message de Kei Kamara.

– Tout un joueur!

PLUS DE NOUVELLES