Ryan Reynolds: la LNH souhaite à tout prix qu’il soit un actionnaire des Sénateurs

Depuis l’annonce de la vente imminente des Sénateurs, plusieurs rumeurs ont circulé au sujet du futur de la franchise. Michael Andlauer, un actionnaire minoritaire du Canadien, serait notamment très intéressé à procéder à l’achat de l’équipe. 

Mais un autre nom, un peu plus connu que celui d’Andlauer, a aussi fait part de son intérêt et il s’agit de l’acteur Ryan Reynolds. 

Bien que le natif de Vancouver soit riche (valeur de plus de 150 millions $), il n’a pas les poches assez profondes pour acheter l’équipe à lui seul. Il est donc à la recherche d’un investisseur, ou d’un « Sugar Daddy », afin de l’aider.

En fait, selon ce que rapporte Bruce Garrioch du Ottawa Sun, la LNH souhaite à tout prix que Reynolds soit impliqué dans l’achat des Sénateurs. Peu importe le milliardaire qui investit, Gary Bettman et compagnie voudraient que Deadpool soit inclut dans le projet.

Le fait de forcer la main du futur propriétaire à inclure Reynolds peut sembler étrange, mais il faut comprendre qu’il s’agirait d’un gros coup de marketing pour la LNH. Contrairement à d’autres ligues sportives, elle ne compte pas sur un propriétaire de renom, comme Jerry Jones dans la NFL ou Mark Cuban et Michael Jordan dans la NBA. Il ne serait qu’un actionnaire minoritaire, mais tout de même, l’important serait qu’il soit lié à la franchise.

Reynolds est un des noms les plus connus à Hollywood et son implication chez les Sens créerait certainement son lot de buzz. Il s’agit d’un coup qui attirerait des regards de partout dans le monde.

Garrioch mentionne aussi que la ligue serait enjouée par le fait que Reynolds possède la boîte de production Maximum Effort. Il pourrait alors produire une série sur les dessous de l’achat de l’équipe.

Reynolds avait fait la même chose lorsqu’il a acheté le club de soccer gallois Wrexham AFC. 

Si tout ceci se concrétise bel et bien, il s’agirait d’un coup de génie de la part de la LNH. La franchise des Sénateurs est en déclin depuis plusieurs années et l’implication de Reynolds pourrait souffler un vent de renouveau sur l’organisation.

Ce projet, jumelé à un nouvel amphithéâtre et une jeune équipe en progression, créerait un buzz phénoménal autour de l’équipe.

Rappelons que même en séries, le Centre Canadian Tire n’était pas plein.

Mais avec un nouveau groupe de propriétaire qui inclue Deadpool, il faut parier que la situation serait fort différente.

Et un documentaire, comme celui sur Wrexham, serait vraiment cool.

PLUS DE NOUVELLES