Ne pas passer Patrick Roy en entrevue : « un manque de respect » selon Gaston Therrien

Depuis quelques semaines, tout portait à croire que Patrick Roy allait obtenir une entrevue pour le poste de DG du CH. Celui qui avait affirmé que « le Canadien ne perdait rien à lui parler (et à l’embaucher) » faisait partie des candidats pressentis pour faire partie de la liste préliminaire et Renaud Lavoie affirmait mercredi soir que Roy aurait une entrevue vendredi.

Puis, hier après-midi, coup de théâtre : Roy affirme qu’il n’a pas été contacté par le Canadien pour planifier une entrevue avec lui.

On ne peut pas le savoir avec certitude, mais il y a matière à croire que c’est Roy qui dit vrai dans le dossier. Après tout, il a moins avantage à mentir là-dessus que le CH aurait avantage, par exemple.

Et cette nouvelle-là, ça a passé en travers de la gorge de bien des partisans de la Flanelle. Gaston Therrien fait partie de ceux qui affirment que ça relève carrément d’un « manque de respect ».

C’est ce qu’il a affirmé sur les ondes de RDS hier soir.

Therrien insiste sur le fait que Roy a eu un impact partout où il est passé dans la LNH. Il a été un gardien tout simplement exceptionnel durant sa carrière de joueur (peut-être même le meilleur gardien de l’histoire de la ligue) et il a remporté le trophée Jack Adams en 2014 avec l’Avalanche.

Pourrait-il avoir le même impact comme DG? Je ne le sais pas. Oui, son « arrogance qui dégage beaucoup de confiance » est un gros plus comme joueur et comme entraîneur, mais comme DG, je ne pense pas que c’est un avantage aussi considérable.

Quant à Denis Gauthier, il affirme lui aussi que le CH doit au moins une entrevue à Roy, surtout que de lui parler ne le force pas à l’engager. Il soutient que Roy aime gérer tout ce qui se passe dans l’organisation, et c’est peut-être pour cette raison que le Canadien est réticent à l’engager : par peur de causer un conflit de personnalités.

Parce que, comme Gauthier, je ne pense pas que le Tricolore veut « gérer » la personnalité extravagante de Roy.

On verra donc ce que l’avenir réserve à Roy, mais comme la première ronde d’entrevues doit prendre fin aujourd’hui, je ne pense pas que ce sera la bonne année pour le pilote des Remparts…

En rafale

– Qui est votre favori?

– Grosse nouvelle dans la LHJMQ.

– Pour le moment, les équipes canadiennes ne songent pas à s’expatrier aux États-Unis. Mais s’ils ne veulent pas jouer à huis clos, ça pourrait devoir venir éventuellement.

– Un nouveau nom dans les hauteurs de l’aréna des Sabres.

– Dommage.

PLUS DE NOUVELLES