DG du CH : Kent Hughes obtiendra une entrevue, croit François Gagnon

Depuis plusieurs jours, les infos sur le poste de DG du Canadien pleuvent. Tout le monde se demande qui sera la personne nommée, quand ce sera, quels seront ses pouvoirs, etc.

Dressons un portrait d’un dossier qui a peu été discuté hier puisque la nomination de Chantal Machabée a pris toute la place – à juste titre. Je me permets d’ailleurs d’utiliser ma tribune pour joindre ma voix à la vague en cours. Félicitations, Chantal : c’est pleinement mérité.

Des infos sur le poste de DG, il y en a eu pas mal de la part de François Gagnon et de Tony Marinaro hier sur les ondes du Sick Podcast.

Les deux hommes, bien branchés à Montréal, ont apporté un éclairage important sur plusieurs dossiers.

1. Premièrement, il est important de noter que selon François Gagnon, Kent Hughes aura droit à une entrevue de la part de son bon ami Jeff Gorton, et ce, même si on a appris qu’il ne serait pas de la première ronde.

Pourquoi? Cela peut sans doute s’expliquer par le fait que la première ronde, qui est en cours, sert principalement à connaître les candidats. Et comme Gorton connaît bien Hughes, il n’a pas besoin de le passer en entrevue.

Pierre LeBrun avait affirmé qu’il était possible de voir un nom s’ajouter pour la deuxième ronde, ce qui concorde avec les propos de Gagnon. L’informateur de TSN ne sait cependant pas s’il voudra quitter son poste d’agent.

Mais cela ne l’empêche pas de passer une entrevue.

2. Clairement, quand on voit la liste de noms, il est évident que la prochaine personne qui prendra la chaise de Marc Bergevin n’aura pas d’expérience. Ceci dit, avec Gorton pour aider, cela va faciliter la transition.

Et quand on dit « pas d’expérience », on veut dire comme DG dans le circuit Bettman. La personne qui sera engagée travaille déjà dans le hockey, c’est évident.

À ce sujet, Chantal Machabée affirme que le Canadien ne va pas engager un/une DG simplement pour être un pantin. Ce n’est pas comme ça qu’on lui a présenté la chose quand elle a eu son entrevue pour le poste aux communications.

Rappelons que récemment, Chantal avait affirmé que Mathieu Darche avait ses chances et avait vanté la candidature de Marc Denis.

3. Tant qu’à parler de Marc Denis, notons que François Gagnon affirme que l’analyste des matchs à RDS connait bien le CH en raison de la nature de son emploi. Il semble être, de plus en plus, un candidat intrigant à mes yeux.

Pierre Houde s’attend notamment à le perdre un jour.

4. Stéphane Quintal est, selon le journaliste de RDS, le candidat le plus expérimenté. De par son emploi à la LNH, il travaille beaucoup avec les dirigeants des autres équipes et son réseau de contacts est grand.

Il a récemment affirmé vouloir être un président plus qu’un DG. S’il veut le poste de DG à Montréal, ceci dit, il sera haut sur la liste de Gorton à mon avis.

5. Selon François Gagnon, engager Danièle Sauvageau avec le CH (dans un rôle qui n’est pas forcément celui de DG) est important. Elle a énormément d’expérience et il faut en profiter.

À ce sujet-là, Tony Marinaro apporte un bon point que j’endosse à 100 % : le CH n’a pas de masse salariale pour ses postes de direction. Injecter du talent doit être important pour le club, et ce, qu’importe la position.

De nombreuses personnes compétentes d’ici passeront en entrevue (ou sont passées en entrevue, pour plusieurs d’entre eux) et il est important d’ajouter du talent.

Le Canadien doit bien faire les choses et ça passe par de grosses embauches.

6. Ceci dit, il est important de souligner que cela ne passera pas par celle de Martin Madden Jr. Ce dernier n’est plus sur les listes d’aucune personne pour ce qui est du poste de DG.

Pourquoi? Parce que les Ducks ont dit non au CH pour lui parler. Il est trop talentueux et comme les Ducks sont aussi à la recherche d’un dirigeant, ils ne veulent pas se faire couper l’herbe sous le pied.

7. Passons à Patrick Roy. Toujours selon le journaliste, l’ancien gardien du Canadien n’aura pas de seconde entrevue avec le CH après sa première.

Parce que oui, il en aura une première, comme on le sait. Selon Renaud Lavoie, cela aura lieu demain, soit au lendemain de la période des transactions dans la LHJMQ. Roy s’affaire présentement à monter un gros club à Québec.

Roy, le choix le plus populaire des amateurs (et de loin), est une figure polarisante. On ne croit pas forcément que de travailler sous Gorton serait un fit par excellence pour l’ancien gardien.

Ce qu’on retient, c’est que ces jours-ci, les candidats sont rencontrés (majoritairement virtuellement) à coup de deux ou trois par jour. Par la suite, moins de cinq personnes seront rencontrées à nouveau pour la ronde finale.

C’est demain que se terminera la ronde préliminaire, si tout va bien. Cela concorde avec le moment où le CH devrait revenir sur la glace pour s’entraîner après le congé forcé en raison de la COVID-19.

D’ici une dizaine de jours, on devrait être fixé sur le dossier.

En rafale

– Alexander Romanov, Brett Kulak et Rafaël Harvey-Pinard ont un an de plus aujourd’hui.

– Encore du KK au menu.

– Jaroslav Halak donne des maux de tête à son équipe.

– La saga bat son plein.

PLUS DE NOUVELLES