Les jeunes attaquants du Rocket auront-ils de la place à Montréal en 2022-2023?

On mise beaucoup sur l’avenir chez le Canadien. Évidemment, cela passe par des jeunes et ça se voit au niveau de la défensive, là où il n’y a que quatre vétérans qui sont assurés d’avoir leur place au soleil : Mike Matheson, Joel Edmundson, David Savard et Chris Wideman.

Plusieurs jeunes défenseurs auront donc leur chance.

Devant le filet, Cayden Primeau est l’espoir le plus proche de faire le club, mais il doit encore apprendre à Laval. Et si Carey Price est en santé, le CH aura, de toute manière, trois gardiens à sa main. Primeau ne sera pas « bloqué », donc.

Mais chez les attaquants, c’est un autre dilemme.

Ce matin, dans un papier sur les ressources que le CH met à la disposition de ses jeunes joueurs, j’écrivais que « si les gars ne se développent pas à la hauteur des attentes, ce ne sera pas en raison du manque de ressources. Ce sera peut-être parce qu’ils n’avaient pas ce qu’il fallait pour percer, parce qu’ils n’ont pas travaillé assez fort ou pour une autre raison, mais ce ne sera pas par manque de ressources. »

Mais est-ce que la raison pourrait être, chez les attaquants du Rocket, le manque de place dans l’alignement?

Pourquoi est-ce que je parle de manque de place chez les attaquants? Parce que, à deux niveaux, il ne sera pas évident pour le Canadien de faire monter des jeunes attaquants qui le méritent.

Et ces niveaux-là sont les suivants : place dans l’alignement et argent au niveau du cap salarial.

En ce moment, si rien ne bouge, Kent Hughes a environ 250 000$ de libre et il doit signer Kirby Dach. Je ne sais pas combien d’argent il gagnera cette année avec le CH (il pourrait toucher environ 2.1 M$, tout comme Kaapo Kakko), mais rien n’est certain.

Ce qui est certain, c’est que le Canadien a besoin de libérer de l’argent (ce qui n’est pas exactement une nouvelle de dernière heure puisqu’on le sait depuis longtemps) pour pouvoir commencer à penser à rappeler un attaquant de plus, lui qui en a déjà 14 sous contrat à 51,5 M$. Et encore une fois, ce montant-là n’inclut pas Kirby Dach.

  • Nick Suzuki
  • Brendan Gallagher
  • Jonathan Drouin
  • Josh Anderson
  • Evgenii Dadonov
  • Mike Hoffman
  • Christian Dvorak
  • Joel Armia
  • Paul Byron
  • Jake Evans
  • Rem Pitlick
  • Juraj Slafkovsky
  • Cole Caufield
  • Michael Pezzetta

Évidemment, en ce moment, on tient compte du fait que Slaf fera le club (ce qui arrivera en début de saison, je crois) et du fait que les gars sont en santé. Cela pourrait changer, surtout dans le cas de Paul Byron.

Évidemment, on ne peut pas ignorer ces données-là. Ça fait partie du CH en ce moment.

S’il y a des blessés en cours de saison, le Canadien aura les ressources pour ne pas avoir à procéder à un rappel de Laval pendant un petit bout. Ne pas rappeler un jeune permettra aussi de rester le plus loin possible, même si c’est des peanuts, du plafond salarial.

Si les jeunes actuellement sur leur contrat d’entrée performent bien et ont des bonis de performance en fin de saison avec le Canadien, il faut sauver tous les sous possibles chez le CH. Et ça, John Sedgwick sera là pour le rappeler à ses patrons sur une base régulière – pour ne pas dire qu’il le fera sans doute sur une base quotidienne.

Donc, si on prend l’exemple d’un Rafaël Harvey-Pinard, on peut croire qu’il aura tous les outils pour se développer, mais on peut se demander si le Canadien pourra se permettre de le rappeler.

Parce que clairement, juste avec ce qu’il a fait à Laval depuis deux ans, on sait qu’il mérite sa place au soleil pendant plus que quatre matchs. Je le sais, il le sait, vous le savez, le Canadien le sait – bref, tout le monde le sait.

Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire et je sais que Kent Hughes travaille là-dessus, mais le CH doit, dans un processus de reconstruction, faire de la place à ses jeunes. C’est ça, le but du jeu.

Mais pour ça, le bois mort, autant dans l’alignement que dans les livres comptables, doit prendre le bord. C’est aussi simple que ça.

Si la priorité du CH est bel et bien le développement, les jeunes joueurs doivent avoir le luxe de facilement être l’objet d’un rappel, mais aussi, de facilement pouvoir retourner chez le Rocket de Laval.

Les défenseurs auront ce luxe-là, mais idéalement, le CH attendrait moins qu’un an (quand Drouin, Dadonov et Byron seront UFA) pour que ce scénario-là soit aussi facile à exécuter pour les jeunes attaquants à la Rafaël Harvey-Pinard, Jesse Ylönen et tous les jeunes attaquants qui passeront par Laval et qui seront prêts à manger une plus grosse bouchée.

En rafale

– L’ancien du Rocket se trouve du boulot.

– On lui souhaite bonne chance.

– Nouveau contrat à Philadelphie.

– Qu’attendent-ils pour l’échanger?

– Jesperi Kotkaniemi est en vacances.

PLUS DE NOUVELLES