Le Canadien a appris de ses erreurs pour finir son voyage du bon pied

Hier soir, avant le début du match contre le puissant Kraken, le Canadien a annoncé que David Savard et Sean Monahan n’allaient pas être en mesure de jouer. C’est donc 11 attaquants et sept défenseurs que Martin St-Louis allait coacher.

C’était aussi le dernier match d’un voyage dans l’Ouest et c’était au lendemain d’une défaite difficile. Le Canadien devait donc, en quelque sorte, tenter de « survivre » avant de revenir à Montréal.

Et au final, c’est ce qu’il a fait.

Oui, le Canadien a été opportuniste en gagnant au compte de 4-2, mais ce n’est pas un match parfait qui a été disputé par le CH. Après tout, après 40 minutes, les hommes de Martin St-Louis n’avaient eu que huit tirs au but.

Ce n’est pas beaucoup.

La Flanelle a fini avec 16 tirs, ce qui est deux fois moins que les 33 du Kraken. Mais malgré tout, à ses huit premières occasions, le gardien de Seattle a flanché quatre fois face à Johnathan Kovacevic, Cole Caufield, Josh Anderson et Rem Pitlick.

Le CH a donc été opportuniste (sauf avec un homme en plus) au bon moment, mais il a surtout appris de ses erreurs.

Après tout, comme lundi, un but a été donné en fin de deuxième période pour porter la marque à 4-2 CH après 40 minutes. Mais la différence, c’est que cette fois, le CH n’a pas échappé son avance.

Cela a donc fait du bien aux gars, qui seront en mesure de dire qu’ils ont battu un bon club comme le Kraken de Seattle malgré le fait que le club de l’Ouest a joué un bon match.

Quels sont les autres facteurs de la victoire?

1. Jake Allen a fait ce qu’il avait à faire – et c’est tout à son honneur. Il a repoussé 31 rondelles sur 33 tirs, ce qui lui a permis de soutirer une deuxième victoire en trois sorties au cours du voyage de quatre matchs.

Il a connu un bon voyage, ce qui n’a pas été le cas de Samuel Montembeault, qui a accordé sept buts contre les Canucks. Mais dans le cas du Québécois, ce n’était qu’un mauvais match.

2. Évidemment, Shane Wright a marqué son premier dans la LNH contre le CH. Évidemment, il a joué un bon match pour se « venger » du Canadien.

Mais cela semble avoir fouetté Juraj Slafkovsky. Le premier choix du CH, opposé à Wright par la force des choses, a connu un bon match. Il a notamment soutiré une passe, mais on le sentait impliqué.

3. Dans les faits, on sentait le plaisir que les gars avaient à jouer. Plusieurs exemples sont là pour prouver mon point, que ce soit sur la patinoire ou que ce soit hors de celle-ci.

D’abord, regardez à quel point l’époque de l’interdiction du Triple Low 5 est loin à Montréal.

Mais Caufield n’est pas le seul à avoir pris une page du livre de P.K. Subban. Jake Evans et Rem Pitlick, dont la complicité est excellente, ont rappelé Subban et Andrei Markov.

Pourquoi? En raison de ce bec.

Et sur la glace en tant que tel, Nick Suzuki s’est amusé, et ce, tout en faisant son travail. Comment? En y allant d’une savante passe qu’on ne fait pas quand ça va mal dans un club.

Quel talent.

Visiblement, en ce moment, le club est dans un bon état d’esprit. Je sais que les boys n’ont pas la pression de gagner la Coupe Stanley, mais une belle culture s’installe en ville.

Et j’aime ça.

4. Les gars ont joué à 11 attaquants (et sans l’important Sean Monahan au centre) et sept défenseurs, mais chacun en a fait assez pour gagner le match. Du lot, Johnathan Kovacevic a été récompensé de son premier but en carrière.

Et les gars avaient tellement l’air content pour lui. Il semble très apprécié.

5. Avec son 15e but de la saison, Cole Caufield s’est hissé parmi les 10 meilleurs marqueurs de la LNH. Le voilà au huitième rang, à égalité avec plusieurs joueurs importants, dont Sidney Crosby.

Avec 14 buts, Nick Suzuki n’a pas à rougir de sa performance.

6. 16:29 de temps de jeu pour Jake Evans, c’est beaucoup. 21:04 pour Christian Dvorak aussi, mais les gars ont grandement aidé le CH à compenser la perte de Sean Monahan.

Rem Pitlick (9:31) et Michael Pezzetta (8:52) n’ont pas exactement couché sur la glace.

Défensivement, Arber Xhekaj (4:50) et Chris Wideman (8:33) n’ont vraiment pas joué beaucoup. Ceci dit, Mike Matheson (24:13), Kaiden Guhle (22:34) et Joel Edmundson (21:50) ont vu beaucoup d’action.

Au final, ça a fonctionné.

Prolongation

Aujourd’hui, le CH ne sautera pas sur la glace. Le club va prendre l’avion pour revenir à Montréal après un voyage de cinq points sur une possibilité de huit. Quand même.

La Flanelle, qui a une fiche de 7-5-2 à l’étranger cette année, a bien commencé son difficile mois de décembre.

Le prochain match du Canadien aura lieu samedi, au Centre Bell. Les Kings seront les visiteurs et il faudra surveiller quel gardien sera d’office. Jake Allen mérite un autre match, du moins.

Avec Brendan Gallagher qui est blessé pour deux semaines, avec Jonathan Drouin ainsi que Mike Hoffman qui sont sur les lignes de côté et avec les cas incertains (David Savard et Sean Monahan), y aura-t-il un rappel de Laval dans quelques jours pour le match de samedi? Peut-être.

PLUS DE NOUVELLES