La léthargie de Tyler Toffoli pourrait couler les Flames

Qui a dit que c’était la défensive qui gagnait les championnats?

En fait, c’était peut-être vrai il y a quelques années de ça et dans certains sports… mais si c’est encore vrai aujourd’hui dans la LNH, je me demande bien qui va remporter la Coupe Stanley. Il se marque tellement de buts depuis le début des séries que les bonnes défensives sont aussi rares que les bonnes journées à la bourse depuis quelques semaines.

Où en sommes-nous dans la LNH?
L’Avalanche a envoyé les Predators en vacances après seulement quatre petites parties hier soir. Darryl Sutter l’avait dit : l’équipe Wild Card qui va affronter l’Avalanche va se faire sortir en quatre…

Les Penguins ont malmené les Rangers pour prendre une avance de 3 à 1 dans la série. Les vieux Penguins y vont pour une Last Dance à leur tour.

Les Panthers ont inscrit un but tard en troisième, puis un autre en surtemps, pour parvenir à égaler leur série face aux Capitals.

Les Flames ont eu raison des Stars par la marque de 4 à 1 à Dallas. Natalie Gauvreau n’a pas su faire gagner les Stars hier soir, hehe…

Et quatre autres séries, toutes égales 2 à 2, se poursuivront ce soir.

Les Flames, qui ont terminé au premier rang de la division Pacifique et qui affrontent l’une des moins bonnes équipes (au classement) en séries, ont toutes les misères du monde à s’imposer ce printemps. Il va falloir que l’ancien des Canadiens Tyler Toffoli se remette à produire…

Toffoli a récolté une mention d’aide hier soir, mais il n’avait pas obtenu un seul point lors de ses sept matchs précédents (saison plus séries). Il n’a pas trouvé le fond du filet au cours de ses 14 dernières parties! Son dernier but remonte au 9 avril dernier!

Pourtant, Toffoli avait bien entamé son histoire albertaine : il avait 11 buts et neuf mentions d’aide après 27 parties avec les Flames. Jusqu’à ce qu’il se mette à ne plus produire en avril…

Toffoli continue toutefois à avoir la confiance de son coach Darryl Sutter. Il est utilisé entre 15 et 18 minutes par rencontre depuis le début des playoffs et ce, sur le deuxième trio des Flames.

Hier, il aurait pu inscrire son premier filet depuis un mois… mais Jake Oettinger lui a réservé son plus bel arrêt.

Toffoli ne produit pas autant que Danault avec sa nouvelle équipe… mais il n’est quand même pas aussi invisible que Jesperi Kotkaniemi.


Reste que les Flames ont payé quand même assez cher pour aller chercher Toffoli : un choix de première ronde (environ 30e cette année), le jeune Emil Heineman (qui attend de disputer son premier match professionnel en Amérique du Nord à Laval) et Tyler Pitlick (throw-in).

Toffoli possède encore deux années de contrat à un cap hit de 4,25 millions $. Il est payé pour marquer des buts et il doit marquer des buts. Sera-t-il en mesure de rebondir demain soir à Calgary?

Il a droit à énormément de temps de jeu en power play. Ça devrait finir par rentrer…

Je veux bien croire que les buteurs comme Toffoli produisent par séquences… mais son actuelle séquence léthargique commence à être un peu trop longue. Et ce, au mauvais moment! Les Flames ont plus que jamais besoin de lui présentement.

En rafale

– Tous les buts de Shane Wright cette saison.

– Qu’est-ce que le Canadien va faire s’il ne remporte pas la loterie de ce soir?

– Non, Shane Wright n’est pas aussi bon que Patrice Bergeron défensivement.

– Qu’est-ce qui va se passer avec les Sens?

– Barry Trotz aboutira-t-il chez lui à Winnipeg?

– Harland se rapproche (vraiment) de Manchester City.

– Tom Brady à la télé.

PLUS DE NOUVELLES