John Klingberg aurait pu signer à Montréal (pour être échangé immédiatement après)

Cet été, le plus gros défenseur sur le marché des joueurs autonomes était sans contredit John Klingberg. Après un beau passage avec les Stars durant lequel il est devenu l’un des meilleurs défenseurs de la ligue sur le plan offensif, il a décidé de tester le marché cet été.

Ceci dit, on peut croire que ça s’est retourné contre lui. Il n’avait toujours pas de contrat après quelques semaines, et après un changement d’agent, il a finalement signé un pacte d’un an avec les Ducks d’AnaheimLe plan est probablement de prouver sa valeur pour se magasiner un plus gros contrat l’été prochain.

Or, l’histoire aurait pu être bien différente. En effet, comme l’affirme Elliotte Friedman dans le plus récent 32 Thoughts Podcast, Klingberg aurait pu signer avec… le Canadien de Montréal.

Par contre, même s’il avait signé un contrat avec le Tricolore, Klingberg n’aurait jamais joué un match dans l’uniforme bleu-blanc-rouge. En fait, il n’aurait probablement passé que quelques minutes tout au plus au sein de l’organisation.

Mais pourquoi donc?

En fait, selon Friedman, les Oilers avaient de l’intérêt pour Klingberg cet été. Or, l’argent est un brin serré à Edmonton par les temps qui courent et l’équipe ne pouvait pas vraiment se permettre d’offrir un autre gros contrat.

C’est là que le Canadien entre en jeu. Il y avait un scénario sur la table dans lequel Klingberg signait un contrat avec le Tricolore avant d’être immédiatement échangé aux Oilers. Le CH aurait retenu une partie du salaire du défenseur, et en retour, les Oilers auraient offert un petit bonbon à la formation montréalaise pour son aide.

Avec Carey Price qui est sur la LTIR, conserver une partie du salaire de Klingberg aurait été viable à court terme (et même, dans une certaine mesure, à moyen terme). Sur un contrat de sept ans, je ne sais pas, mais dépendamment du retour, retenir un petit pourcentage de salaire aurait pu valoir la peine. Le scénario d’une retenue de salaire sur un contrat à court terme est cependant (beaucoup) plus logique..

Pour ce qui est du bonbon, on peut supposer que Jesse Puljujarvi aurait pu être une option, lui qui a été lié au Canadien récemmentJe ne sais pas s’il a déjà été une option sérieuse, mais du moins, il en est une logique.

Or, on connaît le dénouement de l’histoire : Klingberg a finalement signé à Anaheim et le CH a finalement obtenu un autre salaire en Sean Monahan (ainsi qu’un choix de première ronde).

Mais clairement, le scénario posé par Friedman explique les quelques rumeurs (un brin étranges) qui envoyaient Klingberg à Montréal plus tôt cet été. Dans les faits, il n’aurait jamais joué pour le Tricolore, mais il aurait bel et bien pu signer un contrat de la part du Canadien.

Ceci explique cela, donc.

PLUS DE NOUVELLES