Toujours agent libre, John Klingberg change d’agent

À l’ouverture du marché des joueurs autonomes le 13 juillet dernier, John Klingberg était vu comme un des meilleurs joueurs disponibles.

Grand défenseur droitier capable d’alimenter l’attaque à cinq, le Suédois était probablement le meilleur défenseur libre comme l’air. Deux semaines plus tard, il est toujours sans contrat et son agent vient d’en payer le prix.

Wallen, qui représente de nombreux Suédois, tels que Victor Hedman, Gabriel Landeskog et Jonas Brodin, a été limogé au profit de l’agence Newport Sports Management. Cette dernière représente plusieurs joueurs de la LNH, comme Philip Danault, Steven Stamkos et les frères Tkachuk.

Wallen était d’ailleurs présent au mariage de Klingberg la semaine dernière, mais il semble toutefois que leur relation professionnelle ait tourné au vinaigre…

Il semble que le défenseur ayant passé les huit dernières saisons avec les Stars soit un peu trop gourmand dans ses demandes. En effet, selon Renaud Lavoie, celui-ci exigerait un contrat de sept ans d’une valeur de 40 millions $, ce qui équivaut à une moyenne de 5,7 millions $ par année.

En date d’aujourd’hui, Dallas a presque 11.5 millions $ de disponible sous le plafond salarial. Toutefois, Jake Oettinger et Jason Robertson doivent encore être signés. L’an prochain, Joe Pavelski, Roope Hintz et plusieurs autres auront aussi besoin de nouveaux contrats.

Les Stars auraient l’espace nécessaire pour rapatrier Klingberg s’il est un peu moins demandant, mais les mauvais contrats donnés à Jamie Benn et Tyler Seguin font très mal à l’organisation en ce moment. Seguin, auteur de 49 points la saison dernière, empochera 9.875 millions $ pour encore cinq ans. Benn, qui n’est plus l’ombre de lui-même, gagnera encore 9.5 millions $ pour trois ans.

The Hockey Writers mentionne Seattle et Ottawa comme étant deux destinations potentielles pour Klingberg. Ces deux équipes ont encore beaucoup d’argent à leur disposition et ont besoin d’un arrière offensif, donc c’est plutôt logique.

Sinon, le site mentionne aussi la possibilité de le voir débarquer à Montréal, mais je peux vous garantir qu’il ne signera pas ici. Premièrement, l’équipe n’a tout simplement pas l’argent et deuxièmement, elle est en reconstruction et n’a pas besoin de lui.

En rafale

– C’est beau de voir qu’il existe plusieurs chemins pour que les joueurs de soccer québécois jouent à un haut niveau!

– Esteban Ocon avait remporté l’épreuve l’an dernier.

– Toujours aussi électrisant à la description!

– Ethan Bear est de retour en Caroline.

– À lire.

PLUS DE NOUVELLES