Selon Jimmy Murphy, le CH a tenté d’acquérir Jesse Puljujärvi lors du repêchage

Jesse Puljujärvi est sans aucun doute un des hauts choix les plus décevants des dernières années dans la LNH. Après avoir outrageusement dominé à l’âge de 17 ans au Championnat mondial junior (17 points en sept matchs), l’attaquant de 6’4 et 201 livres a été sélectionné quatrième au total par les Oilers en 2016.

Mais depuis son arrivée en Alberta, il n’a tout simplement pas répondu aux attentes. En 259 parties, il a seulement inscrit 98 points. En 2019, il avait même demandé un échange, avant de retourner en Finlande, où il a joué pendant un an et demi, amassant 65 points en 72 matchs en Liiga.

À l’époque, son nom avait même été lié au Canadien, puisqu’il semblait que Marc Bergevin était intéressé à lui. 

Depuis l’hiver 2021, il est toutefois de retour à Edmonton, où il connait un peu plus de succès, sans pour autant dominer.

Mais il y a quelques semaines, Puljujärvi aurait demandé un autre échange. 

Il semble vraiment malheureux avec les Oilers. 

Selon ce que rapporte Jimmy Murphy du Montreal Hockey News, Kent Hughes aurait même tenté de mettre la main sur le gros ailier finlandais lors du repêchage.

Selon un dirigeant de la LNH ayant connaissance des négociations impliquant Puljujärvi, avant, pendant et immédiatement après le repêchage, les Canadiens de Montréal se sont informés auprès des Oilers pour le quatrième choix au total du repêchage de la LNH en 2016.

Il a ensuite ajouté que selon une de ses sources, l’ailier serait toujours sur le marché des échanges, et ce, malgré sa signature récente qui le rendrait en fait plus attrayant.

Il faut certainement prendre ces informations avec un grain de sel puisque Murphy est loin d’être le plus précis en ce qui a trait aux rumeurs, mais nous pouvons tout de même en faire une analyse intéressante.

Aujourd’hui, Puljujärvi et les Oilers se sont entendus sur un contrat d’un an et 3 millions $, évitant ainsi l’arbitrage salarial.

Mais lorsqu’on regarde le portrait général, les jours du jeune homme semblent comptés dans la capitale albertaine.

Il ne se développe tout simplement pas comme prévu et semble avoir besoin d’un changement d’air. Lors de son retour en Finlande il y a quelques années, les choses se sont bien déroulées pour lui, mais avec les Oilers, c’est plutôt difficile.

Malgré son statut de haut choix et de joueur talentueux, sa valeur semble être plutôt basse. Depuis des années, Ken Holland tente de l’échanger, mais en vain.

Alors, comme le propose Murphy, est-ce qu’une transaction avec le Canadien serait possible?

Présentement, Edmonton est presque 3 millions $ au-dessus du plafond salarial, alors que Kailer Yamamoto et Ryan McLeod doivent encore être signés. Toutefois, Oscar Klefbom et Mike Smith devraient passer la saison sur la liste des blessés, ce qui aidera Holland.

Mais tout comme à Edmonton, la situation salariale à Montréal n’est pas rose. Aucune de ces deux équipes ne peut se permettre de prendre un gros salaire supplémentaire. De plus, le Tricolore compte sur un surplus d’attaquants en ce moment et ne peut pas vraiment se permettre d’en prendre un de plus.

Dans un monde idéal, Kent Hughes liquiderait le contrat d’un avant.

Est-ce que Puljujärvi pourrait être échangé contre un attaquant montréalais au salaire similaire? Oui, mais je ne sais pas si Edmonton souhaiterait acquérir un Joel Armia ou un Paul Byron en retour.

Je pourrais royalement me tromper, mais il ne faut pas s’attendre à voir le numéro 98 dans un uniforme du CH sous peu…

En rafale

– Bonne nouvelle.

– Un passage à la maison qui sera crucial.

– Du changement à Baie-Comeau.

– Wow!

– Bien mérité!

PLUS DE NOUVELLES