« Je ne peux plus supporter ça » : la victime de Mitchell Miller y est allée d’un puissant cri du cœur

Dans les derniers jours, on a entendu le nom de Mitchell Miller à de multiples reprises aux quatre coins des médias sociaux.

Premièrement, le gars, malgré son passé, a été signé par les Bruins de Boston. Puis, un certain malaise a été ressenti au sein de l’organisation et de la ligue. Le gars a ensuite été libéré. La journée d’avant, la LNH a indiqué qu’elle devra donner son feu vert, comme avec Logan Mailloux, pour qu’il puisse jouer dans le circuit.

Bon. Assez parlé de l’agresseur, parlons un peu de la victime, qui vit l’horreur depuis longtemps, mais surtout depuis la signature de Miller avec les Bruins.

Aujourd’hui, Isaiah Meyer-Crothers a publié un véritable cri du cœur via une lettre.

Je vous laisse la lire :

Évidemment, le jeune homme doit être extrêmement confus de ce qui arrive à son agresseur.

Il doit se demander (comme bien du monde, incluant moi) : « comment Mitchell a été en mesure de signer un contrat dans la LNH ».

Je sais bien que des erreurs, ça arrive à tout le monde, et que les gestes d’intimidation ont été commis alors que Miller était plus jeune, mais ces gestes étaient simplement inacceptables. Et après, il a l’audace de demander à Isaiah « s’il veut être son ami »… La victime est le premier à dire qu’ils ne le seront jamais, d’ailleurs.

Dans sa lettre, Meyer-Crothers raconte l’enfer qu’il a vécu au secondaire et de tous les gestes que Miller et ses amis ont commis envers lui. Il parle également de sa relation avec son agresseur. Son touchant témoignage d’une trentaine de lignes explique également que Miller l’appelait le mot commençant en « N » chaque fois qu’il en avait l’occasion. Isaiah se faisait battre, se faisait traiter de tous les noms, bref, il a vraiment été maltraité par beaucoup de gens. Miller a finalement été suspendu de l’école, mais évidemment, le mal était fait.

Je ne peux plus supporter ça. Ce qu’il a fait m’a vraiment brisé le cœur. – Isaiah Meyer-Crothers

Aujourd’hui, Miller a peut-être des remords, mais est-ce qu’il en a que parce qu’il a une chance de jouer dans la plus grande ligue de hockey au monde et qu’il veut prouver à Gary Bettman et son groupe qu’il regrette sincèrement ses gestes? La question se pose, parce que même si 14 ans est un jeune âge, tu es quand même conscient de ce que tu fais et surtout, à qui tu le fais.

Honnêtement, je n’ai aucune idée quand/si le gars va jouer dans la LNH, mais j’ose espérer que la LNH ne lui donne jamais le feu vert.

En rafale

– Rem Pitlick parle pour la première fois depuis son renvoi à Laval.

– Y a-t-il vraiment des gens qui célèbrent sa blessure? Wow…

– Officiel.

– Bonne nouvelle.

– Amende pour Kaprizov.

– Les Bruins sont déjà assez bons sans lui…

PLUS DE NOUVELLES