Avec Mike Matheson qui progresse, Arber Xhekaj est en audition

Au cours des derniers jours, on a vu Mike Matheson recommencer à patiner de plus en plus fluidement. Le défenseur, qui n’a pas encore joué cette saison, progresse visiblement bien.

Il pourrait donc revenir plus rapidement que prévu, lui qui doit revenir vers la fin du mois.

Je ne sais pas exactement quelle sera la composition de l’équipe au moment de son retour, mais je sais une chose : son retour au jeu potentiel met de la pression sur Arber Xhekaj.

Que ce soit via sa place sur la glace ou carrément sa place à Montréal (pour ne pas aller à Laval, disons), WiFi doit y penser.

Si on prend sa place dans l’alignement de 23 joueurs, on doit penser au fait que le Canadien s’enligne probablement pour garder 14 attaquants en ville pour la suite des choses.

Si tout le monde est en santé et que Juraj Slafkovsky n’est pas à Laval, c’est la base. Et même s’il manque un gars quelque part, avoir 14 attaquants est un bon filet de sécurité.

On peut donc conclure que pour avoir 14 attaquants, il faut avoir sept défenseurs. Avec Matheson, Joel Edmundson, David Savard, Chris Wideman et Johnathan Kovacevic qui ne peuvent pas aller en bas, ça réduit les possibilités.

Et comme Kaiden Guhle ainsi que Jordan Harris jouent vraiment bien…

Et si jamais une blessure lui ouvrait la porte pour demeurer en haut, il n’en demeure pas moins qu’il va falloir que l’Ontarien soit en mesure de se battre pour son poste sur la glace puisque des gauchers, il y en a plusieurs devant lui dans la hiérarchie.

Présentement, je ne vois pas un monde où Matheson, Edmundson, Guhle ou Harris ne jouent pas (s’ils sont en santé) et où Xhekaj joue. Et si on y ajoute les droitiers, Xhekaj ne passe pas devant Savard non plus.

Ça fait donc cinq gars qui, en santé, sont devant lui. S’il arrive à éviter le couperet vers Laval au retour du défenseur québécois, il devra déjà travailler fort afin d’être en mesure de rester sur la glace.

Cela nous rappelle donc que les défenseurs du Rocket de Laval, à moins d’une vague de blessures chez le Canadien, sont mieux de prendre leur mal en patience en ce moment.

Ce qu’il doit garder en tête, c’est que bien des choses peuvent changer. Par exemple?

Matheson peut subir un recul dans sa progression. Le dos d’Edmundson peut lâcher. La COVID-19 peut s’inviter dans le club. Une suspension peut avoir lieu. Guhle ou Harris peut perdre le nord. Une autre blessure peut frapper.

Bref, vous voyez le genre. Il ne faut pas se faire d’idée définie trop rapidement.

Mais quand même : Xhekaj doit être en mesure de lire la situation et de se dire que le retour potentiel d’un gaucher comme Matheson (qui viendrait stabiliser l’avantage numérique) doit le forcer à se rendre indispensable. Ça ne veut pas forcément dire de se battre sur la glace, mais de se battre pour un poste.

En rafale

– Il est minuit moins une.

– Officiel.

– À lui de se relever.

– La valse des entraîneurs dans la LNH est-elle imminente? [BPM Sports]

– Bonne lecture.

PLUS DE NOUVELLES