Mitchell Miller : Gary Bettman et les joueurs des Bruins ont un malaise

Hier après-midi, les Bruins de Boston ont annoncé qu’ils avaient mis sous contrat le défenseur Mitchell Miller, un ancien choix de quatrième ronde des Coyotes de l’Arizona. Miller vient de connaître une très grosse saison dans la USHL avec 83 points en 60 matchs et les Bruins semblent donc miser sur son potentiel.

Quel est le problème avec tout ça? En fait, c’est que Miller est un jeune homme très controversé. En fait, après sa sélection, les Coyotes avaient décidé de ne pas se prévaloir des droits de leur espoir étant donné que le jeune homme a commis des gestes d’intimidation et de racisme par le passé.

Est-ce que Boston avait vraiment besoin d’ajouter une telle patate chaude au sein de son organisation? À vous de juger, mais je vous avoue que j’ai de sérieuses réserves.

Or, au-delà de la signature (qui m’a surpris pour les mauvaises raisons), ce sont les propos des membres de l’organisation depuis l’annonce qui me laissent particulièrement perplexe. Hier, en point de presse, le DG des Bruins, Don Sweeney, avait affirmé qu’il n’était pas certain que ce soit la bonne décision. Il a même ajouté par après que si la victime avait été son fils, il ne sait pas s’il aurait été en mesure de lui pardonner.

Pourquoi l’as-tu signé, donc? Si tu n’es même pas capable d’être certain qu’il s’agit de la bonne décision, pourquoi te mettre les pieds dans un dossier qui est pas mal épineux?

Ceci dit, Sweeney est loin d’être le seul membre de l’organisation qui semble vivre un malaise devant la signature de Miller. Nick Foligno a affirmé aujourd’hui que la décision est « difficile à avaler ».

Même Patrice Bergeron, le capitaine de l’équipe, ne semble pas tout à fait à l’aise avec la signature. Il affirme que la culture des Bruins est complètement à l’opposé des gestes commis par Miller et il affirme que si le jeune n’a pas changé, il ne sera pas accueilli dans le vestiaire de l’équipe.

Donc si on résume, le DG n’est pas certain de sa décision et les joueurs ont un malaise avec le fait que Miller soit au sein de l’organisation. Ce n’est pas le genre de distraction qu’une équipe avec un excellent début de saison (les Bruins ont une fiche de 10-1-0) a besoin de gérer.

Encore pire : Gary Bettman a lui aussi jasé avec les médias et il a affirmé que pour le moment, Miller n’est pas éligible à jouer au sein de la LNH. Le commissaire affirme que le jeune a beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir rejoindre le circuit (et il pourrait ne jamais avoir le droit d’y jouer) et que les Bruins n’ont même pas consulté la ligue avant de le signer.

D’ailleurs, il n’est pas impossible que Miller ne soit pas éligible à jouer dans la LAH. La ligue doit également lui donner l’éligibilité, et la décision reviendra au président du circuit. Pour le moment, on parle d’une situation fluide, mais disons que les chances ne semblent pas excellentes.

Si on résume tout ça, donc, les Bruins ont signé un défenseur controversé et la décision ne semble pas plaire aux joueurs. Le DG n’est pas certain qu’il a fait un bon choix, Gary Bettman affirme qu’il pourrait ne jamais jouer dans la LNH et il y a de sérieuses chances que Miller ne puisse pas jouer dans la LAH à court terme.

J’espère que les Bruins savent dans quoi ils viennent de s’embarquer, parce qu’en regardant la situation actuelle, je peine à voir en quoi la décision est avantageuse pour eux. C’est un énorme cauchemar (à plusieurs niveaux) à l’heure actuelle qui pourrait ne résulter en rien au final, et j’ai de sérieux doutes quant au fait que ça en vaut la peine…

En rafale

– Nicolas Aubé-Kubel s’en va à Washington. Le CH ne l’a donc pas réclamé (ce qui est logique considérant le surplus d’attaquants).

– 500 matchs dans la LNH pour Ben Chiarot.

– Laurent Dauphin sera bientôt de retour dans la LNH.

– Espérons que ce ne soit pas trop grave.

– Dommage.

PLUS DE NOUVELLES