Baisse de production : la valeur de Sean Monahan n’est pas à la baisse pour autant

Sean Monahan a connu un bon début de saison avec le Canadien. C’est vrai que de jouer avec Nick Suzuki et Cole Caufield a aidé, mais il a bien paru.

Mais depuis qu’il n’est plus avec les deux jeunes, le centre n’est pas nécessairement le Monahan du début de saison. Il n’a récolté qu’un point à ses six derniers matchs. En même temps, peut-on vraiment le blâmer? Il joue souvent avec les pires ailiers du club. Encore hier, il a joué avec Evgenii Dadonov et Jonathan Drouin pour la majeure partie de la rencontre. Il a joué avec Slafkovsky, aussi, en fin de match.

Et vu que Dach a l’air du meilleur fit aux côtés de Nick Suzuki et Cole Caufield – du moins pour l’instant-, je crois que Monahan devra prendre son mal en patience. Et même si Dach commence à moins bien jouer sur le premier trio, je ne crois pas que Monahan ira prendre sa place, car on ne semble pas vouloir faire jouer le 77 au centre.

Même si la production de Monahan est à la baisse, sa valeur, elle, ne l’est pas, croit Antoine Roussel.

En entrevue à La Poche bleue le midi, l’attaquant français, qui n’a toujours pas de contrat dans la LNH, a affirmé que le monde « n’est pas imbécile ».

Le monde n’est pas imbécile dans la Ligue nationale. Les dirigeants des autres équipes voient ce qui se passe. Ils voient avec qui tu joues. – Antoine Roussel

Selon Roussel, tant que tu démontres que tu patines bien et que tu es carrément remis de tes blessures, ta valeur ne va pas prendre un coup. Les autres équipes voient comment tu joues et voient avec qui tu joues. C’est certain que de jouer avec un Caufield et un Suzuki est mieux pour tes statistiques que de jouer avec des gars qui ne vont pas dans le trafic, mais encore une fois, les gens ne sont pas cons.

Antoine Roussel est dans la LNH depuis la saison 2012-2013. Il en a de l’expérience dans la ligue et s’il dit vrai, c’est une bonne nouvelle pour le CH (s’il veut échanger le centre à la date limite des transactions). Si Kent Hughes veut le signer après la saison, c’est une moins bonne nouvelle puisqu’il va coûter plus cher (quoiqu’il aura de l’argent en masse le 1er juillet prochain), mais s’il veut l’échanger, il pourrait recevoir un bon retour.

Un salaire de 6,375 M$ ne se faufile pas facilement sous un plafond, mais rien n’empêche Hughes de retenir une partie du salaire. Le maximum qu’il peut retenir est 3 187 500 $ (50%). 

Selon les dires du Français de 32 ans, la nouvelle acquisition du DG montréalais en montre assez sur la patinoire pour susciter son attention. Selon lui, « il coche toutes les cases ».

Espérons que les autres directeurs généraux verront la même chose que l’ancien des Stars, des Canucks et des Coyotes s’ils se cherchent un bon centre top-9.

En rafale

– Ah oui?

– Bien dit.

– Les ballottés du jour.

– Ouf.

– Certainement.

– Il le mérite.

PLUS DE NOUVELLES