Guerre en Russie : Anton Tishkin, employé dans la KHL, lance un cri à l’aide

Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin. Les choses ne se passent pas très bien en Russie par les temps qui courent.

En raison de la guerre, le Wild a eu peur de perdre les services de Kirill Kaprizov, lui qui aurait obtenu une fausse carte d’identité militaire il y a quelques années.

En raison de la guerre, Alex Ovechkin s’est retrouvé au cœur d’une tonne d’histoires d’horreur impliquant sa relation avec le président russe, Vladimir Putin.

En raison de la guerre, Ivan Fedotov a vécu un vrai cauchemar après avoir tenté de s’échapper à son service militaire.

J’imagine que vous commencez à comprendre le principe.

Mais, voilà qu’une autre histoire complètement bizarre sort dans les médias en provenance de la Russie. Anton Tishkin, un employé du KHL-club Kunlun Red Star, a partagé ses inquiétudes sur son profil LinkedIn en lien avec la guerre.

Comme l’a rapporté Karl Månsson (éditeur pour le site HockeyNews.se) sur son compte Twitter, Tishkin dénonce les mensonges du gouvernement russe, affirmant que le staff et les joueurs de la KHL ont été convoqués dans l’armée.

Il cherche donc à quitter la Russie, car il refuse de rejoindre l’armée :

« Ceux qui ne veulent pas aller à la guerre sont envoyés en prison. Le gouvernement a déclaré qu’il allait enrôler 300 000 personnes, mais c’est un mensonge. Il appelle n’importe qui. Même des joueurs de la KHL ont reçu des assignations pour se joindre à l’armée. » – Anton Tishkin

Tishkin poursuit en affirmant qu’il a peur de se retrouver en prison même s’il est un employé modèle, lui qui a trois enfants. Ainsi, il souhaite se trouver un nouvel emploi dans le but de quitter le pays…

« Ils ne veulent que du sang », a-t-il confié dans son message qui s’avère un cri à l’aide.

C’est totalement incroyable.

PLUS DE NOUVELLES