Spéculations : Dmitry Kulikov fait surface deux fois en lien avec le Canadien

Marc Bergevin l’a insinué, il serait très surprenant que le Canadien lance sa ligne à l’eau pour un gros poisson à la date limite des transactions. Le cap salarial complique les choses, et le DG du Canadien n’a pas la flexibilité de Nadia Comaneci – il ne peut pas non plus faire de miracle à ce niveau.

Or, le besoin d’un défenseur semble de plus en plus évident, surtout en l’absence de Ben Chiarot.

En faisant le tour des spéculations ce soir, un nom est ressorti dans deux articles différents – par des journalistes de marchés différents.

En effet, Marc-Antoine Godin (Montréal) et Corey Masisak (New Jersey) sont deux rédacteurs de The Athletic qui ont lié le nom de Dmitry Kulikov au Canadien en spéculant sur les potentielles transactions qui pourraient être complétées par les deux équipes.

  • 30 ans
  • 6’1, 204 livres
  • Gaucher
  • Contrat de 1,15 millions de dollars qui expire cet été

Dans un article où Godin cite sept cibles pour le Tricolore (dont cinq défenseurs), le troisième nom est celui de Kulikov. Il faut toutefois noter, avant toute chose, qu’il est loin de connaître sa meilleure saison en carrière. Si l’arrière a réussi trois saisons de 20 points avec les Panthers de la Floride lorsqu’il y était, il a jusqu’à présent été limité à 2 points en 25 matchs avec les Devils.

Il rapporte toutefois que ses chiffres avancés impressionnent beaucoup, avec une équipe qui en arrache pourtant. Son impact est légitime, même si ça ne se traduit pas sur la feuille des statistiques.

(Crédit: The Athletic – Marc-Antoine Godin)

Deux points additionnels apportés par le journaliste :

1. Un défenseur russe à jumeler avec Alexander Romanov sur la troisième paire, on ne dit pas non.
2. Sa cote de buts prévus (expected goals) est supérieure à celle de n’importe quel défenseur du Canadien, incluant Jeff Petry.

Faisons maintenant le saut du côté de The Athletic New Jersey. Corey Masisak répond essentiellement aux offres de transaction de lecteurs, et il implique un pacte qui enverrait Victor Mete, Jordan Weal et un choix de troisième ronde en Floride contre Kulikov.

Ça semble cher payé. Mais il se peut que ça ressemble au prix demandé pour ses services.

Il s’agit d’une cible légitime, mais Marc Bergevin est celui qui décidera ultimement de sa/ses cible(s) en vue de la date limite des transactions. Il nous surprend parfois…

En Rafale

– La rivalité Sharks-Knights est fantastique.

– Cette maudite pandémie.

– Probablement la déception de la saison.

PLUS DE NOUVELLES