David Savard est un coéquipier marquant (et c’est idéal pour la jeune défensive du CH)

Dans les dernières années, Luke Richardson était un entraîneur des défenseurs pour lequel plusieurs gars auraient traversé un mur de brique. Il était vraiment apprécié chez les défenseurs du Canadien.

Parce que le CH aura une jeune brigade défensive, il était clair que le CH comptait sur lui afin de bien guider les jeunes derrière le banc de la Flanelle. Mais là, le CH doit trouver une autre solution puisque Richardson a obtenu le poste d’entraîneur des Hawks.

Évidemment, cela va passer par le nouvel entraîneur des défenseurs (quand sera-t-il nommé, d’ailleurs?), mais aussi par les vétérans qui devront en prendre plus pour épauler les jeunes.

On parle beaucoup de Joel Edmundson, qui est d’ailleurs un candidat pour devenir le capitaine du CH, mais il ne faudrait pas oublier le droitier David Savard dans toute cette histoire-là.

Savard a commencé son séjour à Montréal du mauvais pied avec des performances en deçà des attentes l’an dernier, mais dès son retour de blessure, on a vu la différence. Il a été bon sur la glace.

Mais ce qu’il a continué d’être, c’est un bon vétéran. Il a clairement un ascendant positif sur les autres puisque ses anciens coéquipiers se souviennent bien de lui à l’époque de Columbus.

Zack Werenski, qui n’est pas un pied de céleri, a notamment décrit le Québécois comme étant le meilleur coéquipier de sa carrière, mais il n’est pas le seul. Pierre-Luc Dubois, qui fait parler de lui ces temps-ci, a aussi été élogieux à son endroit. Et il y en a sûrement plusieurs autres…

À l’époque des Jackets, Dubois avait songé à ne pas demander de transaction pour rester avec Savard en Ohio. Mais rapidement, les deux gars ont été échangés à Winnipeg et à Tampa Bay.

Savard, c’est lui qui a accueilli Dubois chez lui à son arrivée dans la LNH. Et ce, même si son père (Éric Dubois) l’avait échangé à l’âge de 16 ans à l’époque où le paternel était le DG du Drakkar de Baie-Comeau.

Clairement, il est un fort meneur dans une chambre et, évidemment, avec la défensive actuelle du CH, une ressource comme Savard sera importante pour aider les jeunes du Canadien.

Son aide ne sera pas de trop, bien au contraire.

Et je me demande s’il ne pourrait pas utiliser son leadership pour aider des anciens coéquipiers à signer à Montréal pour aider le côté droit de la ligne bleue le jour où le CH aura de la marge de manœuvre salariale…

En rafale

– À midi, les collègues Félix Forget et Kevin Vallée vont se jaser au 91.9 Sports. À ne pas manquer.

– Y arriveront-ils?

– La question à 1000 piasses.

– Pas idéal.

PLUS DE NOUVELLES