Allan Walsh s’en est pris publiquement à Stéphane Waite

On sait tous depuis qu’il a été congédié par le Canadien que Stéphane Waite n’a (vraiment) pas la langue dans sa poche

L’ancien entraîneur des gardiens de but montréalais est désormais à l’emploi du le 98,5 FM et de RDS afin d’analyser les performances du Canadien (pas en direct)… et disons qu’à plusieurs reprises, on a eu l’impression que Waite est allé trop loin dans ses propos. Notamment en rendant publiques certaines informations qu’il avait recueillies dans l’exercice de ses fonctions alors qu’il était à l’emploi du Canadien.

Carey Price n’est plus le même gardien qu’avant ses multiples blessures (genou, cheville, hanche et dos)…

Phillip Danault se voyait plus gros qu’il ne l’était vraiment chez le Canadien

Carey Price n’a pas de problème de toxicomanie ou d’alcool

Encore hier, Stéphane Waite nous disait qu’à l’époque, il blaguait avec ses collègues chez le Canadien à l’effet que Jonathan Drouin ne scorait pas beaucoup de buts.

« On faisait des farces à l’intérieur [de l’équipe]. On disait en joke: voyons, Jo a-t-il une clause qui [l’empêche] de scorer? Des fois, il avait des occasions de marquer incroyables. Mais non, il cherchait à passer. On dirait qu’il se cherche des chums. C’était spécial. » – Stéphane Waite

Allan Walsh, lui, ne s’est jamais fait prier pour ramasser des gens qu’il n’aimait pas ou qu’il trouvait (partiellement ou totalement) incompétents.

David Ettedgui a déjà été la cible de Walsh pour avoir divulgué des informations confidentielles ou pour avoir laissé sous-entendre des choses sur l’un de ses clients (Jonathan Drouin).

Peter DeBoer a vu Walsh s’en prendre à lui publiquement après qu’il ait préféré Robin Lehner à l’un de ses clients (Marc-André Fleury).

Gary Bettman, le gouvernement canadien, le Canadien… Allan Walsh en a écorché du monde (ou des organisations).

Depuis hier soir, vous pouvez ajouter le nom de Stéphane Waite à la longue liste des gens barrés par Walsh. Quand on relit l’introduction de ce texte, on se dit que ce n’était qu’une question de temps…

Walsh, l’agent de Jonathan Drouin, n’a pas aimé la sortie de Waite au balado Sortie de Zone.

Et il ne s’est pas gêné pour le dire publiquement.

Walsh a qualifié (de façon sarcastique) Waite de vrai pro en recherche désespérée d’attention.

Il n’aime pas voir un ancien membre d’une équipe de la LNH s’en prendre publiquement à des joueurs de la ligue en sortant des choses qu’il a apprises alors qu’il était dans le vestiaire de l’équipe. Nicolas Martineau avait fait sensiblement le même genre de sortie en s’en prenant à David Ettedgui…

Ce qui se passe dans le vestiaire doit rester dans le vestiaire (si bien sûr, ce n’est pas criminel).

Jonathan Drouin a dû se battre contre la maladie mentale plus tôt cette année. Il est conscient du fait qu’il sera toujours critiqué pour son jeu lorsqu’il ne livre pas la marchandise (ou qu’il ne donne pas l’effort adéquat)…

Mais voir un ancien coach du CH le critiquer de la sorte a de quoi le déranger. Et c’est pourquoi son agent s’en est mêlé hier soir.

Rappelons que Jonathan Drouin n’a que quatre buts et 10 mentions d’aide en 23 matchs depuis le début de la saison… mais qu’il vient d’être blanchi de la feuille de pointage lors de quatre de ses cinq derniers matchs (malgré énormément de temps de jeu).

PLUS DE NOUVELLES