Carey Price n’est plus le gardien qu’il était avant ses (multiples) blessures selon Waite

Le congédiement de Stéphane Waite après la deuxième période du match du 23 février dernier a fait couler beaucoup d’encre au cours des derniers jours à Montréal… ou de bits, puisque nous sommes à l’ère du numérique.

Il faut dire que la tournée des médias de Stéphane Waite est là pour feeder ce flot d’informations.

Généralement, on voit un gars faire une telle tournée parce que son club lui demande de le faire. Dans le cas de Waite, ça semble être SA décision et il en profite pour dire tout ce qu’il pense (et ce qu’il a sur le cœur). Il ne se gêne pas, même s’il est encore payé par le Canadien de Montréal.

Hier, Waite a agrandi sa tournée des médias en étant l’invité de Jeff Fillion sur Radio X. En gros, on y a « appris » que Carey n’aimait pas avoir l’attention.

Quelques minutes plus tard, on a pu entendre Waite avec Tony Marinaro lors du 11e épisode du Sick Podcast, un projet lancé il y a quelques jours par l’animateur chez TSN 690. L’ancien entraîneur des gardiens de but du Canadien a vraiment accepté de faire une large tournée des médias, et non pas seulement les 6 ou 7 traditionnels habituels…

Je ne sais pas si c’est l’aspect non-traditionnel du podcast, mais Stéphane Waite s’est vraiment laissé aller au micro de Tony Marinaro.

1. Carey Price a assumé ses responsabilités suite au congédiement de Waite. Price était sous le choc et il a répété à plusieurs reprises qu’il se sentait (très) désolé pour la décision de Marc Bergevin à Waite le lendemain.

2. Waite n’a jamais songé à donner plus de départs à Jake Allen parce que ce dernier a prouvé dans le passé qu’il était bon lorsqu’il jouait moins que le gardien #1 de l’équipe. Lorsqu’il était le gardien sur qui l’équipe se fie, Allen n’a jamais connu de succès selon Waite. Il n’a jamais su amener sa game au next level et c’est pourquoi il est le parfait gardien substitut.

Je serais curieux de savoir ce qu’en pense Ron Francis (Kraken de Seattle).


3. Stéphane Waite a confirmé qu’il voyait Cayden Primeau comme le gardien de but d’avenir du Canadien et que ce dernier allait avoir besoin de jouer lorsqu’il fera le saut dans la LNH, et non d’être le backup à temps partiel de quelqu’un d’autre.

Waite a indiqué que le DG du Canadien, peu importe qui il sera, aura de grosses décisions à prendre concernant ses gardiens de but d’ici 2 ou 3 ans.

Price ou Primeau? Telle sera la décision à prendre…

L’un sera sur sa pente montante et devra jouer alors que l’autre en sera à ses derniers moments dans la LNH.

4. Waite a confirmé que la discussion a été très courte entre Bergevin et lui lorsqu’il a été remercié… et qu’il croyait que son patron blaguait au départ.

5. Waite a confié que Price n’était plus le même gardien depuis qu’il a subi ses nombreuses blessures.

« Il a été blessé énormément… partout. Hanches, genoux, dos, cheville… il est plutôt magané et c’est pourquoi lorsqu’il joue trop, il n’est pas le même. » – Stéphane Waite, qui n’a pas eu peur d’en dire beaucoup sur l’état de santé de Price

Est-ce que Price peut vraiment redevenir le gardien qu’il était il y a 4 ou 5 ans? Il connaît présentement une bonne séquence et les ajustements de Marciano/Burke semblent porter fruit. Mais Price pourra-t-il maintenir la cadence à long terme, lui dont le contrat est encore valide pour cinq saisons complètes?

Je vous invite à regarder le podcast au complet, plogué en début de texte. Pourquoi Stéphane Waite en a-t-il dit autant?

Chose certaine, ça ne doit pas plaire à Marc Bergevin, qui a toujours aimé tout garder secret.

PLUS DE NOUVELLES