Titre plate sur Carey Price

Carey Price a fait preuve de courage il y a un mois lorsqu’il a décidé de demander de l’aide et d’intégrer le programme d’aide de la LNH.

Il a encore une fois fait preuve de courage lorsqu’hier, il a publié un message (en français et en anglais) sur ses réseaux sociaux afin d’avouer publiquement qu’il a participé à une cure fermée de 30 jours pour traiter des problèmes de consommation. Selon des personnes dignes de confiance, cette thérapie fermée aurait eu lieu aux États-Unis, dans les installations partenaires avec la LNH.

Renaud Lavoie a confié hier soir que Price ne pouvait pas communiquer avec qui que ce soit durant son séjour d’un mois.

Il a aussi avoué que dès que tu t’inscris au programme d’aide de la LNH (participation volontaire la première fois), c’est parce que tu as un ou des problèmes de consommation.

« En réalité, ce que ça veut dire, c’est le joueur s’en va en cure de désintoxication… sauf qu’il n’a pas le bon nom. » – Renaud Lavoie

Quand tu as des problèmes de santé mentale, mais que tu n’as pas de problèmes de consommation, tu ne peux pas aller sur le programme d’aide de la LNH… même si théoriquement, ce programme doit tout d’abord servir à soigner des problèmes psychologiques.

Jonathan Drouin n’a donc pas pu être inscrit au programme d’aide de la LNH parce qu’il n’avait pas de problèmes de consommation (contrairement à Carey Price). Il a donc été envoyé chez lui, en repos pour soigner ses troubles mentaux.

Puisque Jonathan n’était pas sur le programme d’aide de la LNH, il pouvait communiquer avec sa famille, son agent et ses coéquipiers, lui.

À noter que Price et Drouin ont été payés durant leur absence respective. Par contre, de ce que j’en comprends, Price ne serait possiblement pas payé s’il devait éventuellement faire un autre séjour dans ce programme. Espérons que ça n’arrivera pas, ceci dit.

Qu’est-ce qu’il consommait, Carey?
Ce n’est pas moi qui divulguera des informations privées aussi personnelles. Désolé.

J’aurais aimé voir Carey Price en dire davantage non pas pour en savoir plus – I already know -, mais pour empêcher les 1 001 rumeurs qui circulent à son sujet depuis hier soir.

Et ne me dites pas que je fais ça pour les clics. J’aurais choisi un autre titre…

J’espère juste que les gens qui parlent de vaccination, de coke ou d’abus d’alcool vont cesser de répandre de fausses rumeurs à l’égard d’un homme qui a demandé de l’aide.

Price a voulu nourrir la bête médiatique et ainsi avoir la paix avec ces messages d’hier – il souhaitait voir les gens arrêter de chercher/fouiller sur les raisons exactes de son absence -, mais trop de portes restent ouvertes selon moi. Si vous saviez le nombre de messages que j’ai reçus avec X ou Y rumeurs… ou seulement X ou Y questionnements. Le flou laisse trop de place aux spéculations malsaines.

Je vais m’en tenir aux faits déjà publics et ne rien divulguer de supplémentaire.


1. Martin McGuire, après avoir parlé à quelques personnes importantes, a mentionné au début du mois d’octobre que l’absence de Carey Price n’avait rien à voir avec son métier de hockeyeur. Aucun lien avec les fans ou les médias…

2. Stéphane Waite, qui est encore très près de Carey Price, est sorti publiquement le jour même pour dire que ça n’avait rien avoir avec l’alcool, les drogues, le gambling ou les médicaments.

(Crédit: Twitter/capture d’écran)

3. Depuis, le site du 98,5 FM a retiré les mots « dépendance aux médicaments » de son titre et de son adresse URL. Ils auraient dû retirer l’article et l’audio, mais ils ne l’ont pas fait.

Carey Price a malheureusement dû subir plusieurs opérations au cours de sa carrière. Des rehabs, il en a eu plusieurs. Et ce n’est jamais facile mentalement, une rehab. Plusieurs joueurs de la LNH ont eu des problèmes de consommation qui ont mené à leur mort. Ça fait peur aux gens qui peuvent faire des liens avec leur situation personnelle.

Je suis TRÈS tanné d’entendre parler de cocaïne, d’alcool, de drogues ou de gambling lorsqu’il est question de Carey Price. Ça nuit à l’image du gars, de l’organisation, du sport...

J’ai dû recevoir une cinquantaine de messages à ce sujet depuis hier après-midi…

Je souhaite que Carey Price saura retrouver le bonheur et qu’il pourra à nouveau croquer dans la vie ET exceller sur la patinoire DANS LA PAIX, et non sous les rumeurs pas rapport. Il le mérite. Il n’est pas le premier à passer par là.

À noter qu’il devra maintenant s’entraîner en gymnase, patiner avec un thérapeute, patiner avec son entraîneur des gardiens de but, s’entraîner avec le groupe, puis disputer un premier match (à Laval?) avant de pouvoir penser aux Jeux olympiques, quelque chose d’important pour lui. Ça pourrait se compter en mois ça, et non en semaines. Rappel : son genou enflait après des efforts avant qu’il quitte l’équipe.

Espérons que d’ici là, il ne perdra aucun commanditaire. On dit aux gens de demander de l’aide lorsqu’ils en ressentent le besoin… il ne faudrait pas commencer à les punir pour l’avoir fait.

Les gens sont tous derrière Carey Price actuellement – surtout les gens chez le Canadien – et c’est beau à voir.

En rafale

– Le Canadien est-il déjà éliminé? Seems like…

– Bonne nouvelle pour ceux et celles qui rêvent à Shane Wright.

– Est-on en train de voir le vrai Alexander Romanov? [TSLH]

– La bisbille est-elle en train de pogner à OD chez les Rangers? [HFeed]

– La méthode Patrick Roy fonctionne. Fonctionnerait-elle à Montréal, hehe?

– Les Alouettes visent la Coupe Grey.

PLUS DE NOUVELLES