Un premier but en Amérique du Nord pour Mattias Norlinder

Après avoir fait parler de lui suite à son prêt au Rocket – et bien sûr, son souhait de retourner en Suède plus tôt que tard – Mattias Norlinder était en uniforme hier soir pour le premier de ses trois matchs en cinq jours avec le Rocket.

Rappelons par soucis de transparence que l’agent de Norlinder a tenu à dire que Norlinder avait été mal cité, que ses propos avaient été sortis de leur contexte et/ou mal traduits…

Comment s’est débrouillé Norlinder à son premier match dans la Ligue américaine depuis un mois? Très bien!

Norlinder a inscrit le deuxième but du Rocket en fin de deuxième période, un but qui a failli être le but gagnant. Le Rocket l’a emporté par la marque de 3 à 2, mais il menait 3 à 1 avec 84 secondes à écouler en troisième…

Ce tir du poignet précis s’est avéré être le tout premier but en Amérique du Nord de Norlinder. Disons qu’il a fait des heureux dans les estrades de la Place Bell…

Son sourire valait de l’or après la rencontre. Norlinder a su « profiter » de l’absence de Xavier Ouellet pour remplir un rôle important hier soir.

Norlinder a été élu troisième étoile de la rencontre (derrière Cayden Primeau et Kevin Roy).

Il faut dire que Primeau a été solide. Très solide!

Le jeune gardien du Rocket a bloqué 39 des 41 lancers dirigés vers lui pour aider les siens à signer leur 10e victoire de la saison.

Primeau a remporté ses trois derniers départs dans la Ligue américaine, affichant un pourcentage d’efficacité de .954 durant cette séquence.

Il en était à un quatrième départ consécutif hier soir… et tout indique pour l’instant qu’il jouera encore une fois demain.

Michael McNiven et Kevin Poulin devront aiguiser leur patience (encore).

À noter qu’Alex Belzile et Kevin Roy ont été les autres buteurs de la rencontre chez le Rocket. Brandon Gignac a quant à lui récolté une superbe mention d’aide sur le but de Roy.

Jean-Sébastian Dea a récolté pas moins de sept tirs au but.

Les hommes de Jean-François Houle sont impliqués dans une intéressante course aux séries dans la division Nord. Aligner des victoires les aidera à se rapprocher du sommet.

(Crédit: TheAHL.com)

À noter que le Rocket affrontera maintenant les Americans à Rochester demain, puis les Bears à Hershey dimanche. Ils rentreront ensuite à Laval.

Revenons à Norlinder…

Si ce n’était pas des défenseurs actuellement à l’infirmerie, le défenseur suédois porterait probablement déjà l’uniforme des Indians de Frolunda présentement, et non celui du Rocket.

En entrevue avec Marc-Antoine Godin, Norlinder a tenté de nuancer ses propos de la veille. Ceci dit, on sent quand même qu’il aimerait mieux être en Suède qu’à Laval présentement.

Et c’est peut-être ce qui va se passer lorsque Petry, Fairbrother et Niku seront de retour dans leur alignement respectif…

Mathias Brunet espère que Norlinder ne repartira pas en Suède, lui…

Parce que s’il repart, il ne reviendra pas selon lui. Si l’objectif de Norlinder est de devenir un joueur de la LNH régulier, il doit écouter les conseils de ses patrons (chez le Canadien) et accepter le mal du pays/sortir de sa zone de confort.

Quand je vous disais hier que j’avais peur que le passé de Magnus Nygren se reproduise avec Norlinder…

Espérons que Norlinder aura envie – après un gros weekend avec le Rocket – de demeurer en Amérique du Nord la semaine prochaine et qu’il acceptera de suivre le plan A de ses patrons…

Qu’il ne se laissera pas tenter par une recherche de confort quelque part près de chez lui.

Mais bon, si le kid est malheureux…

PLUS DE NOUVELLES