Un autre discours au sujet de Pierre-Luc Dubois

Pierre-Luc Dubois est certes le nom le plus populaire à travers la Belle-Province puisque son nom est (trop) souvent collé aux Canadiens de Montréal. C’est le rêve de tous les partisans de cette chère Sainte-Flanelle de le voir revêtir un uniforme bleu-blanc-rouge lorsqu’il deviendra agent libre avec compensation (via une transaction).

Ajoutons à cela que Dubois n’a jamais caché son désir d’évoluer pour son équipe favorite de jeunesse, ce qui augmente le blabla à son égard… Tout comme le fait qu’il a repris le relai de la fondation de Vincent Lecavalier, aujourd’hui à l’emploi du Canadien. 1 + 1 = 2, n’est pas?

Tout ça nous guide vers une pensée de plus en plus populaire au Québec: «Dubois comme 2e centre, derrière Suzuki, n’est-ce pas parfait!». Ou l’inverse, peu importe.

Imaginez la qualité de la ligue centrale avec un joueur qui s’est mis à collectionner les points cette année, sous les ordres de Rick Bowness. Mine de rien, le Québécois affiche un total de 49 points, dont 20 buts, en 45 rencontres. Une récolte monstrueuse, après une campagne excellente de 60 points.

Par contre, on se doit d’ajouter un petit bémol au dossier de Dubois: il est en amour avec la façon de faire de Rick Bowness, selon une récolte d’informations de Darren Dreger. Il aime VRAIMENT son nouvel entraîneur, ce qui pourrait sans aucun doute changer la donne.

Ajoutons à cela que Renaud Lavoie met les probabilités de voir Dubois rebondir à Montréal à 50%.

Bowness est aussi en amour avec Dubois, et il veut tout faire pour qu’il demeure avec le club.

Paul Maurice était mûr pour quitter cette formation, et l’approche de Bowness a rapidement charmé les joueurs. Lorsque Kevin Cheveldayoff l’a embauché, son objectif était que ce soit moins lourd dans le vestiaire. Que ce soit plus plaisant de se retrouver dans le vestiaire en famille.

Son accord de six millions se termine en juillet 2023 et le prochain pacte qu’il signera devrait augmenter au moins à 7 millions de dollars. Puis comme il connaît une campagne aussi rayonnante, que son équipe est l’une des meilleures de l’Ouest et qu’il aime beaucoup son nouveau coach, il pourrait opter pour un retour au sein de cette équipe.

En rafale

– Juste comme ça, mon acolyte de toujours (Christian Matte) et moi avons relancé notre podcast sous un autre nom: Attaquants de puissance. Voici notre show retour:


– Les blessures chez les Canadiens de Montréal, c’est vrai que c’est inquiétant.

– Mais quel arrêt de Kevin Poulin!

– Rick Tocchet tente de minimiser les rumeurs des Canucks de Vancouver.

PLUS DE NOUVELLES