Trois Québécois font partie de l’équipe canadienne à la Coupe Hlinka-Gretzky

C’est demain que débutera la Coupe Hlinka-Gretzky, un tournoi international pour les moins de 18 ans. L’événement aura lieu à Red Deer, en Alberta.

D’ailleurs, il y a quelques jours, l’équipe canadienne, entrainée par le coach du Phoenix de Sherbrooke, Stéphane Julien, a dévoilé son alignement.

Trois Québécois ont été sélectionnés pour faire partie de l’aventure. Il s’agit des attaquants Mathieu Cataford des Mooseheads d’Halifax et Ethan Gauthier du Phoenix, ainsi que du défenseur Jordan Tourigny, qui évolue avec les Cataractes de Shawinigan. Ce dernier est d’ailleurs le frère de Miguël, qui a été choisi au septième tour par le Canadien lors du plus récent repêchage.

Dylan MacKinnon, un défenseur qui joue aussi pour Halifax, est le seul autre représentant de la LHJMQ.

Un des aspects intéressants de ce tournoi est qu’il s’agit souvent d’une bonne première occasion de voir à l’œuvre les meilleurs espoirs pour le prochain repêchage s’affronter. Dans les dernières années, des joueurs comme Alexis Lafrenière, Cole Perfetti et Hendrix Lapierre ont tous très bien fait lors de la Coupe Hlinka-Gretzky.

Malheureusement, cette année, certains des plus prometteurs espoirs de la cuvée 2023 n’y sont pas. En effet, Connor Bedard et Adam Fantilli sont aussi avec l’équipe canadienne, mais il s’agit en fait de celle qui se prépare pour le Championnat mondial junior qui sera disputé dans quelques jours. C’est aussi le cas avec le Slovaque Dalibor Dvorsky.

Matvei Michkov, qui avait dominé l’événement l’an dernier avec 13 points en cinq parties, n’est pas du tournoi puisque la Russie est présentement exclue des compétitions internationales. On ne le verra donc pas non plus au mondial U20.

Tout de même, de très bons jeunes joueurs pourront être vus à l’œuvre. Les attaquants canadiens Zach Benson, Calum Ritchie et Brayden Yager, qui sont projetés comme de possibles choix dans le top dix, seront notamment de la partie.

Lucas St-Louis, le fils de Martin, endossera l’uniforme américain. 

Championne lors des deux dernières éditions, la Russie ne pourra toutefois pas défendre son titre. Le Canada, qui n’avait pas participé à l’événement l’an dernier, tentera de remporter l’or pour la première fois depuis 2018.

L’unifolié disputera son premier match demain, face à la Suisse.

En rafale

– La saison du soccer recommence en Europe!

– Les Dodgers ajoutent de la profondeur.

– Très cool!

– À suivre…

– Jonathan Toews au Colorado?

PLUS DE NOUVELLES