Stéphane Waite trouve que Marc Bergevin a beaucoup changé depuis son passage à Chicago

Je ne vous apprendrai rien ici : la situation de Marc Bergevin fait beaucoup jaser ces-temps-ci. Le directeur général du Canadien en est à sa dernière année de contrat, et comme les négociations ne reprendront pas avant la fin du mois de juin, il y a matière à croire que ça pourrait être la dernière année de Bergevin comme DG de l’équipe.

Le sujet a d’ailleurs été abordé dans le plus récent épisode de la baladodiffusion Sortie de zone (une collaboration entre La Presse et le 98,5 FM), un épisode dans lequel Stéphane Waite était l’invité.

Évidemment, Waite a été questionné sur son ancien patron. Après tout, les deux se connaissent très bien (ils se sont côtoyés à Chicago avant de faire de même à Montréal), et il est l’une des personnes les mieux placées pour discuter de son ancien patron.

Et il a expliqué quelque chose de fort intéressant :

Marc, ce n’est plus le gars que j’avais connu à Chicago ou à mes débuts au Canadien, où on avait du fun tous les jours. Il est impatient, négatif souvent envers les médias. C’est sûr que ça devient pesant pour lui. Je le sais, je l’ai vu. – Stéphane Waite

Quand Marc Bergevin est entré en poste comme DG du Canadien, on voyait qu’il était un gars très drôle et qui n’hésitait jamais à sortir une blague, et ce, même avec les médias. Or, c’est vrai que depuis un certain temps, ce n’est plus forcément le cas. On sent qu’il est fatigué, et les propos de Waite corroborent cette impression.

La COVID-19 a été une épreuve difficile, et Bergevin n’y a pas échappé lui non plus. Diriger une équipe de hockey durant cette période-là, surtout dans un marché comme celui de Montréal, ça a dû être quelque chose. Je ne sais pas si c’est un facteur là-dedans, mais ce n’est pas impossible.

Lorsqu’il s’est adressé aux médias pour discuter du dossier de Carey Price la semaine dernière, Bergevin a affirmé qu’il se portait bien, mais qu’il y avait des journées plus difficiles. On sent qu’il a son équipe à cœur et que la défaite en finale en plus des nombreuses blessures à des joueurs importants dans les derniers mois (en plus du cas de Price, avec qui il a une relation très spéciale) a fait mal.

Et honnêtement, je le comprends. On peut ne pas aimer la façon dont il gère son club, mais il est un gars qui se dédie à 110 % dans celle-ci.

Je vous recommande fortement d’écouter le segment pour bien comprendre ce qu’il en est. Le point de vue de Waite est très intéressant, d’autant plus qu’il connaît le DG du Canadien.

Bien hâte de voir où tout ça va mener le Canadien…

En rafale

– Le Lightning dévoile sa bannière avant d’entamer la saison 2021-22.

– À court terme, oui.

– Grosse journée pour Nick Suzuki.

– En effet.

– Très intéressant.

PLUS DE NOUVELLES