Stefani Pateryn était (déjà) réticente à l’idée de déménager au Canada | En rafale

Parfois, la vie nous offre de bien drôles de coïncidences. L’invité de Maxim Martin au Valet (Bell Télé Fibe) cette semaine était nul autre que Greg Pateryn. Bien évidemment, l’émission avait été enregistrée bien avant les propos de sa femme sur Twitter

Pateryn a mentionné avoir commencé des études en économie, mais qu’il ne voulait pas être associé à ce genre de personnes. Il a donc lâché ça pour se diriger en soins médicaux (physiothérapie, de ce que j’en comprends). Ça l’aide dans sa job actuel (joueur de hockey professionnel).

Pateryn a avoué qu’en jouant (un peu) avec le cheville fracturée, il ne pouvait pas tourner d’un côté.

Il a tenu à remercier son épouse pour ses messages sur Twitter l’avoir enduré et lifté un peu partout alors qu’il devait se déplacer avec un mini-scooter durant 5 semaines (en plein hiver).

Pateryn a expliqué comment il avait rencontré Stefani, sa femme. Ironik Ironie : Elle ne voulait rien savoir d’un gars qui habitait et jouait au hockey au Canada… #Californie

Ils ont fait les premiers pas via Instagram (ironie #2) et le couple habite désormais en Californie. De ce que j’en comprends, la résidence principale de Greg Pateryn n’est pas au Canada (et il paye ses impôts aux USA, et non au Canada).

Pateryn a passé plus de la moitié de l’épisode à parler de sa conjointe. Décidément, elle est importante dans sa vie (à tous les points, hehe). Il porte la barbe notamment parce qu’elle aime ça…

Ah oui… Greg Pateryn a appris l’échange Subban – Weber parce que sa femme l’a vu sur Twitter. #ÇaNeSInventePas

À noter que Shea Weber a donné un cadeau à Pateryn lorsque ce dernier a accepté de lui donner son #6

Que Pateryn aime bien jouer des tours aux joueurs avec Nathan Beaulieu… #Amis

Et qu’il est un grand fan des séries Family Guy (Les Griffin en français). Il imite même la voix des personnages.

Il a l’air d’un bon jack, un maudit bon jack… Et c’est quand même drôle de voir un « tough » comme lui laisser autant de place à sa femme. Je ne dis pas que ce n’est pas correct, juste que c’est drôle…

En rafale
– Tomas Plekanec est ravi du retour de Claude Julien.

– Notre chroniqueur Nicolas Clouter écrit désormais aussi dans le Huffington Post. Pour son premier article, Nicolas nous parle du déséquilibre offensif chez le Canadien (on se fie beaucoup trop sur Pacioretty et Radulov). [HP]

– Je veux cette retraite-là moi aussi, hehe

PLUS DE NOUVELLES