SLBAM : pourquoi beaucoup de gens ne mettent pas Shane Wright premier?

What’s up la gang et bienvenue encore une fois à sur le banc avec Mitch. Je voudrais commencer par féliciter l’équipe junior AAA du Collège Français qui a remporté la Coupe NAPA sous les ordres de mon ami Éric Bouchard. J’ai eu la chance de pouvoir lui donner un coup de main durant les séries éliminatoires et je ne suis aucunement surpris de son succès personnel et au niveau de l’équipe. Félicitations mon chum!

Une grosse semaine en vue avec le repêchage de la LNH, les premiers gagnants de la première ronde des séries éliminatoires, quel beau hockey! Si vous avez manqué mes chroniques cette semaine avec Jeff Fillion où l’on parle d’un aperçu des séries, avec Dany Sport où l’on parle des séries éliminatoires et avec Tony Marinaro où l’on parle de Cole Caufield.

Sinon, comment partir un débat en mentionnant à quel point Carey Price est un des meilleurs gardiens au monde lorsque tu vois qu’il a été en finale de la Coupe l’an dernier avec un Phillip Danault qui n’a fait qu’une bouchée d’Edmonton et que cette année, on constate que les Kings et Danault ne sont pas capables d’arrêter la machine des Oilers. Sans gardien… tu ne peux pas faire grand-chose. On en reparlera.

Je parle de gardiens dans trois de mes articles que tu pourras lire (1) (2) (3) et avoir ainsi une petite idée. Mais pour répondre à ta question précisément, non, je n’y crois pas. Fedotov est un gros nom en Russie et Harri Sateri qui était avec Toronto le temps d’un dîner et maintenant en Arizona était l’autre gardien que je pouvais voir faire le saut éventuellement. Avec ce qui se passe en Russie, les chances de voir des joueurs établis venir en Amérique sont très minces. L’autre réalité aussi est la différence de ‘’gardien’’ entre le style de jeu en KHL et l’Amérique du Nord. J’explique.

En KHL, par exemple, les gardiens n’ont pas le même achalandage. Dans le sens où les tirs viennent de plus loin. Il y a beaucoup moins de trafic devant le filet. Il est beaucoup plus facile de suivre et d’arrêter la rondelle. Il y a aussi beaucoup moins d’attaques au filet provenant du coin ou de derrière le but, donc un moins bon jeu de pied paraît moins.

Lors des entrées de zone, il y a moins de joueurs qui terminent au filet, moins de F2 qui vont à 100 km/h au filet, ce qui facilite la vie des gardiens encore une fois. Comparativement à ce que l’on voit en Amérique du Nord, les équipes attaquent le filet, poussent le gardien, changent le point d’attaque régulièrement, lancent des ‘’muffins’’ au filet pour ensuite rentrer au filet et tasser tout le monde.

Voilà pourquoi on voit beaucoup de gardiens avoir de la difficulté lorsqu’ils font le saut ici. On leur en demande beaucoup plus physiquement parlant.

Maintenant, nous allons pouvoir voir un des excellents gardiens en KHL avec les Flyers puisque depuis hier, Ivan Fedotov (2015 repechage) vient de signer son contrat d’entrée. Il vient de connaitre une saison du tonnerre en remportant la coupe Gagarin ainsi que la médaille d’argent aux Jeux Olympic

 

Il est facile de se perdre et difficile de tout comparer entre les ligues, les équipes, les joueurs et autres. Même moi qui n’est pas un expert, mais qui regarde à cause de mon métier les ligues en Europe, je m’y perds facilement. La Liiga est inférieure à la SHL oui, mais est-ce qu’elle est bonne pour le développement et le calibre? Oui, elle est excellente. Si tu regardes le classement ici que j’ai fait dernièrement. Je place la Liiga 5e, tout juste derrière la LAH.

Prends Thomas Grégoire, qui avait une moyenne de 0.52 point par match dans la LAH à une moyenne de 0.65 en Liiga, donc offensivement il a toujours le même instinct et il est un espoir des Sharks de San Jose (même s’il a renoncé à son contrat).

Pour la VHL, la ligue est différente et sincèrement, difficile à expliquer et à décrire. Il faut regarder plusieurs matchs de plusieurs équipes pour essayer de la comprendre. Elle est comparable à la LAH dans le sens que c’est la ligue entre le professionnel et le junior. Mais elle n’a rien à voir au développement des joueurs de la KHL comme la LAH pour la LNH. La LAH a énormément plus de bons joueurs, de joueurs d’impact et de joueurs qui vont jouer dans la LNH comparativement à la VHL, où le nombre de joueurs qui auront un impact dans la KHL est moindre en comparaison.

C’est une ligue difficile pour les joueurs. La preuve ? On remarque que beaucoup d’équipes préfèrent envoyer leurs jeunes joueurs en MHL plutôt qu’en VHL.

LA question. Sincèrement, je suis en train de regarder toutes les parties de Wright et de Cooley et je comprends entièrement le questionnement entre les 2 et le pourquoi beaucoup peuvent voir Cooley en avant de Wright. Wright est la valeur sûre, il n’est pas un highlight joueur comparativement à Cooley que tu peux voir à chaque semaine dans le top 10 des jeux de la semaine. À partir de ce moment-là, ils ont oublié le jeu complet de Wright sur 200 pieds. Est-ce que le potentiel offensif de Cooley est plus élevé? Je réponds oui à cette question, mais, est-ce qu’il l’atteindra, là est la question. Tu as beau avoir un potentiel offensif élevé entre les mains, mais il doit être capable de l’atteindre.

Je vois un peu une comparaison entre Lafrenière et Stützle lorsqu’on parlait des 2 dans le temps. Il ne faut pas oublier aussi que Wright a seulement joué 5 parties en 2020-2021 à cause de la pandémie comparativement à 79 si je ne me trompe pas pour Cooley. Le temps que Wright a pris pour rattraper le temps perdu en première moitié de saison, il a connu une 2e moitié de saison largement supérieure.

Il a connu une saison du tonnerre à 15 ans en comptant 39 buts dans la meilleure ligue junior au monde  et après une année complète à ne pas jouer, il a mis 94 points au compteur. Pas si mal pour un joueur qui fait près de 100 points après ne pas avoir joué à 16 ans et qui est excellent avec et sans la rondelle. Je vois plutôt la draft de cette année comme ceci pour le Canadien. Une année gagnante, car advenant le cas où le boulier n’est pas favorable, avoir le 2e choix et ainsi prendre Cooley, tu restes gagnant quant à moi.

Pour Slafkovsky, il pourrait venir combler un besoin immédiat du Canadien sur la première ligne avec Caufield et Suzuki, mais le kid n’est pas prêt et je ne peux pas vous dire dans combien de temps il sera prêt non plus. Est-ce que l’amener rapidement va l’aider ou pas? Je crois qu’il ne sera pas un top 3 aux drafts sauf si les Habs ont le 3e choix. Maintenant, est-ce que le hype des Jeux olympiques est encore présent? À suivre. Nous pourrions parler de Geekie aussi que j’ai eu la chance de voir grandir lorsque j’étais au Manitoba et que nous l’avons repêché avec le Winnipeg Ice. Bref, le repêchage est tellement amusant et crée tellement de débats.

Matvei Michkov, quel joueur, mais est-ce qu’il viendra jouer en Amérique du Nord un jour? Il a signé une prolongation de contrat avec le SKA Saint Petersburg qui l’associe avec l’équipe jusqu’en 2025-2026. Mis à part avoir une clause dans son contrat qui lui permet de quitter son organisation pour aller en Amérique, je serais surpris que le SKA le laisse aller à sa demande en sachant très bien le hype sur lui et considérant le fait qu’il est la prochaine grosse pointure de la Russie.

Pour la comparaison, difficile à dire pour être honnête. Il aime le jeu physique comme Ovechkin par exemple. Il ne craint pas de faire face à la musique et ne tourne pas le dos non plus. C’est un meilleur patineur que Ovechkin. Et mine de rien, nous n’avons pas le choix de parler du même genre de débat impliquant Crosby et Ovechkin pour Bedard et Michkov.

Le jeune Russe est unique, je ne crois pas qu’il y ait un joueur dans la LNH qui lui ressemble. Seulement à le regarder jouer pour comprendre. Son explosion sur patin, voir comment il excelle avec la rondelle et constater les jeux qu’il est capable de faire tout en étant capable de déranger l’adversaire. Bref, il est solide, mais je prends Bedard avant sans hésiter.

Je crois qu’il va glisser au repêchage non à cause de la situation en Russie, mais plutôt dû au fait de son extension de contrat qui fait en sorte de ne pas pouvoir venir en Amérique avant les trois prochaines années je crois. Pour le reste des joueurs, il y avait déjà une ‘’question mark’’ sur les joueurs russes en général lors des repêchages.

Maintenant, avec tout ce qui ce passe, il est évident que plusieurs risque de glisser ne sachant pas ce que l’avenir réserve et surtout, avec les ligues qui décident de bannir les joueurs russes.

Voilà ce qui conclut ma chronique. N’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux et à venir me jaser @Mitch_Giguere. Alors on se dit à dans deux semaines avec une nouvelle chronique et de nouvelles questions. Ne soyez pas gêné de poser des questions sur à peu près tous les sujets, LNH, échanges, séries éliminatoires, joueurs et non juste sur la KHL. Merci à tous.

PLUS DE NOUVELLES