SLBAM : Mais pourquoi la LAH n’est pas la deuxième meilleure ligue au monde?

What’s up la gang et bienvenue encore une fois à sur le banc avec Mitch. Beaucoup de questions cette semaine sur plusieurs sujets différents, j’adore. J’ai pondu un article pour The Coaches Site qui parle des meilleures équipes de l’association de l’Est, allez y jeter un coup d’œil.

(Crédit: Mitch)

Je ne sais pas par où commencer, mais Guy, c’est Guy. Tu sais à quel point il est une légende quand tout le monde a une histoire à raconter sur Guy. Pour ma part, petite anecdote sur la photo du haut. Nous étions à Bagotville au spectacle aérien tenu chaque année. Nous avions eu connaissance que Guy allait venir faire un tour avec son hélicoptère, mais qu’il ne voulait pas être dérangé, ce qui est 100 % compréhensible. À un moment donné, le monsieur avec le chandail orange sur la photo, le beau-père de notre ami et une très bonne connaissance de Guy, arrive avec Guy Lafleur et nous dit : «Les gars. Guy voudrait prendre une photo avec vous et jaser quelques minutes. »

On n’en revenait pas. Guy était là et est venu nous voir pour nous jaser et nous permettre de prendre une photo. Ils étaient au courant que nous étions tous des boys de hockey et qu’on trippait tous sur Guy. Guy, c’était cela. Redonner au maximum. Merci Guy.

Pour Kirill, évidemment, le fait d’avoir cette stature-là l’aide énormément au niveau junior. Il est sinon le plus gros joueur pour le prochain repêchage, ce qui n’est pas peut dire. Pour ce qui est de son patin, il devra l’améliorer, car ce n’est pas sa force. Une fois en Amérique du Nord, la game va aller vite pour lui. L’Europe n’est pas aussi rapide que par ici alors un ajustement devra être fait. Par contre, pour l’avoir vu jouer à plusieurs reprises, il est un monstre en zone offensive, en bataille et en protection de rondelle.

Juste à le regarder jouer en avant du filet et vous comprendrez à quel point il est difficile de le tasser. Par contre, au niveau supérieur, à jouer contre des hommes plus vieux et plus matures physiquement, j’ai bien hâte de voir son adaptation. Il a des skills pour un joueur de sa trempe et son IQ à présent semble être bon. Par contre, il pourrait lui manquer de la »grit » nord-américaine pour percer ici et avoir du succès. Il faudra surtout surveiller son développement dans les deux prochaines années et ce qu’il arrivera avec la KHL, dans le sens qu’il y a beaucoup de matchs joués, mais le temps d’utilisation est souvent dérisoire. Je pourrai élaborer plus tard si vous voulez.

Je risque de ne pas me faire d’amis, mais je ne suis pas le seul à le penser et je ne parle pas juste des gens en Europe. Je vais faire deux classements ici : les meilleures ligues en ordre et les meilleures ligues pour atteindre la LNH. Vous pouvez même jeter un coup d’œil ici, qui est beaucoup plus sévère que moi sur la LAH.

Meilleure ligue au monde

1 – LNH

2 – KHL

3 – SHL

4-  LAH

5 – Liiga, DEL, NL

Meilleure ligue pour la NHL

1 – LNH

2 – LAH

La différence entre les deux pour moi est que, pour jouer dans la LNH, la LAH reste celle qui produit le plus de joueurs pour la LNH, à cause de la proximité, du suivi, de l’encadrement et j’en passe. La réalité aussi est que plusieurs équipes ont des recruteurs en Europe, mais ne font pas d’énormes suivis comme en Amérique du Nord. Ça devient alors difficile et il faut faire confiance à l’organisation.

La KHL et la SHL restent à mon humble avis une coche en avant de la LAH pour la qualité de jeu et la qualité des joueurs. Je pourrais parler des différences aussi entre le jeu en Amérique du Nord et celui de l’Europe qui fait que tout est différent à un certain point. Même que je ne serais pas surpris à court terme de voir la DEL et la NL faire un saut en avant de la LAH en termes de meilleures ligues. Plusieurs joueurs qui sont entre la LNH et la LAH décident de faire le saut en KHL/DEL/NL pour avoir une meilleure qualité de vie et faire plus d’argent, et ce, tout en jouant dans un excellent calibre.

En plus, la NL augmentera le nombre de joueurs importés pour la prochaine saison et ne sachant pas ce qu’il va arriver avec la KHL, il pourrait avoir énormément de gros noms disponibles. Si tous les joueurs restaient en Amérique, on parlerait d’un classement différent, mais ceci n’arrivera probablement pas.

Je ne crois pas à ce système au niveau de la LNH. S’ils décident d’aller de l’avant et accepter les transferts, ils devront revoir les masses salariales, le partage des revenus, etc. Ce qui risquerait d’être beaucoup plus compliqué que ce qu’on pense.

L’autre point aussi est que la LNH essaie d’avoir, année après année, de la parité. Donc il y a des équipes qui, présentement, ont un petit budget et qui ont énormément de mal à arriver financièrement, mais qui réussissent à compétitionner malgré tout. Avec des règles de la sorte, elles en profiteraient pour vendre leurs joueurs. Elles ne seraient (ou ne voudraient) pas capables de mettre un produit de premier plan sur la glace et pourraient, quant à moi, devenir plus perdantes au niveau des fans et de leur crédibilité.

À l’inverse, les équipes riches auraient toujours les meilleurs joueurs et auraient toujours les plus gros budgets. À l’heure actuelle, plusieurs équipes bustent le cap salarial et ont encore de l’argent, alors il y aurait une trop grosse différence entre celles du haut de classement et celles du bas et cela irait à l’encontre du système de parité préconisé par la LNH.

Pour le développement, tu as un excellent point ici. Mais personnellement, à la base, ça devrait être une priorité pour toutes les équipes. Des millions de choses se produisent qui peuvent jouer sur le fait que le développement d’un joueur X n’a pas été adéquat et qu’il ne sera pas un joueur dominant. Les décisions que les jeunes joueurs prennent aussi n’aident pas parfois et souvent, ils n’ont personne pour bien les encadrer.

Il n’est pas rare de voir des joueurs de la LAH louer une grosse maison à 3-5000$ par mois et avoir un salaire de 80 000$… Seulement à aller lire il y a quelques semaines ce que Maxim Lapierre parlait à la suite des propos de Chris Pronger! L’autre grosse différence entre le hockey d’ici et le foot européen est le développement dans les académies.

Le joueur est pris dès son plus jeune âge dans le système et l’organisation s’assure de l’encadrer et de le développer. Une organisation peut le prendre à 12 ans et lui donner tout le nécessaire. Ici au hockey, le joueur risque de faire plusieurs équipes avant d’arriver au niveau professionnel.

12 ans – M13 AAA Majeur

13 ans – M15 AAA Relève

14 ans – M15 AAA Majeur

15 ans – M17 Espoir ou M18AAA

16 ans – M18AAA ou LHJMQ

17-19 ans – LHJAAAQ, RSEQ Collégial et possibilité d’être échangé ailleurs dans la LHJMQ.

20-22 ans – LAH

23 ans – LNH pour l’équipe qui l’a repêché.

Alors vous comprenez la différence entre le foot et le hockey. Il faudrait revoir plusieurs aspects.

Voici mon dernier article où j’en jase brièvement, lui ainsi que d’autres gardiens en KHL. Mais si tu veux, je pourrais aussi élaborer la différence lorsque les gardiens de l’Europe, et plus particulièrement ceux de la KHL, arrivent en Amérique du Nord en comparaison des autres, du pourquoi ils ont du succès outre-mer, mais que leur adaptation est plus difficile. Fais-moi signe.

Voilà ce qui conclut ma chronique. N’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux et à venir me jaser @Mitch_Giguere. Alors on se dit à dans deux semaines avec une nouvelle chronique et de nouvelles questions. Ne soyez pas gêné de poser des questions sur à peu près tous les sujets, LNH, échanges, séries éliminatoires, joueurs et non juste sur la KHL. Merci à tous.

PLUS DE NOUVELLES