Rem Pitlick n’est pas réclamé au ballottage

On devait attendre jusqu’à aujourd’hui pour enfin connaître le sort de Rem Pitlick, lui qui a été placé au ballottage par le Canadien hier en avant-midi.

L’attaquant n’a finalement pas été réclamé et se présentera donc à Laval pour y jouer avec le Rocket.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour le joueur, qui pourra enfin avoir du temps de jeu. On sait à quel point Pitlick déteste être rayé de la formation et cela s’est produit à quelques reprises depuis le début de la saison en raison du surplus d’attaquants.

Et, il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’organisation du Canadien en général. Pitlick peut aider le Rocket à retrouver le chemin du succès, alors que l’équipe connaît un début difficile cette année. Les jeunes profiteront de sa présence en bas et cela ne peut qu’être bénéfique pour le rendement du club. La présence d’un tel joueur dans l’alignement devrait faire sourire Jean-François Houle. 

Le gaucher ne semblait pas nécessairement à l’aise sur la patinoire jusqu’à maintenant et n’est pas le joueur qu’on a vu l’an dernier (aucun point en sept matchs), malheureusement. Il n’avait pas l’air du gars le plus heureux non plus, comme on l’a vu lorsque Nick Suzuki avait marqué un superbe but contre les Coyotes de l’Arizona. Il était le seul joueur du CH sur la passerelle qui n’affichait pas un large sourire après avoir vu la manœuvre du capitaine.

Or, je ne pense pas que Pitlick a un problème d’attitude, au contraire. Cela me dit tout simplement que Pitlick adore la game et qu’il en est passionné. Il veut jouer, comme tout le monde. 

Notons d’ailleurs que sa production offensive a chuté depuis l’arrivée de Martin St-Louis derrière le banc. Ça aussi, peut-être que ça l’affecte au niveau de ses performances et de son rendement sur la glace.

Est-ce que c’est le style de Martin St-Louis qui l’incommode? Pourtant, on se rappelle que l’entraîneur a affirmé à maintes reprises l’an dernier qu’il adorait les joueurs comme Pitlick.

Je suis un brin surpris, toutefois, de ne voir aucune formation prendre une chance avec lui. Il peut faire le travail comme on l’a vu l’an passé lorsqu’il est arrivé avec le club via le ballottage et certaines formations auraient pu en profiter pour le réclamer.

C’est son contrat de deux ans qui a probablement freiné les ardeurs des différents DG de la LNH. Et cela, visiblement, a souri au Canadien. 

Là, Rem Pitlick doit absolument voir tout ça comme étant un nouveau départ, une nouvelle occasion de se faire valoir. Il aura la chance de retrouver sa confiance en bas et c’est probablement le scénario le plus profitable pour lui, alors qu’il devrait avoir beaucoup de temps de glace dans la Ligue américaine.

Il doit retrouver la game qui lui a permis de signer un contrat de deux ans avec le Canadien d’une façon ou d’une autre, et il sait ce qu’il a à faire pour y parvenir.

En rafale

– À suivre.

– Xhekaj se voit confier de grosses responsabilités.

– Absolument.

– Tant mieux pour lui.

– Vrbetic est renvoyé à Trois-Rivières.

– Ah oui?

PLUS DE NOUVELLES