Refus d’être vacciné de Jesse Ylonen : une décision personnelle

21 septembre : dernier jour de l’été 2021…

Désolé, mais on ne s’en va pas du bon bord et ce, pour quelques mois.

Mais qui dit automne (demain), dit retour du hockey. Et ça, c’est une bonne chose en soi pour les gens comme moi.

Les recrues du Canadien, qui viennent de perdre leurs deux matchs face aux recrues des Sénateurs par la marque de 4 à 3, disputeront ce soir leur dernier match amical du camp des recrues. 18h00 face aux meilleurs joueurs universitaires à Brossard…

La victoire ou la défaite est bien peu importante dans ce genre de matchs. Voir comme les jeunes se comportent dans l’adversité et la pression l’est…

Le tournoi de golf de la Fondation des Canadiens pour l’Enfance se tiendra aussi aujourd’hui… sans les joueurs et les membres du staff montréalais.

Demain, ce seront les fameux tests physiques et médicaux, puis jeudi, la première vraie séance d’entraînement sur glace du CH. Rappel : le Canadien rendra visite aux Maple Leafs samedi soir à Toronto (devant une salle presque comble?), avant de disputer un match Rouges vs Blancs devant 7 500 personnes au Centre Bell dimanche.

La saison régulière est vraiment à nos portes dans la LNH.

Il sera intéressant de voir si Kaiden Guhle, Gianni Fairbrother, Riley Kidney et Joshua Roy se mériteront une invitation pour participer au vrai camp de l’équipe.

Mattias Norlinder, Cam Hillis, Rafaël Harvey-Pinard et Jan Mysak devraient tous être invités, eux.

Et Jesse Ylonen, lui? Que décidera-t-on de faire avec ce dernier?

La semaine dernière, Dominique Ducharme nous avait confié que tous les joueurs de l’équipe première étaient vraisemblablement vaccinés et qu’il n’aurait donc pas à dealer avec un joueur non-vacciné (et le protocole plus strict mis en place par la LNH) cette saison.

Seulement deux joueurs professionnels de l’organisation n’avaient pas reçu leur vaccin à la fin de la dernière campagne et l’un d’eux a visiblement été piqué depuis. Celui-ci n’avait pas reçu l’injection pour des raisons médicales qui, depuis, lui ont fort probablement permis d’être vacciné.

L’autre, c’est Jesse Ylonen.

Il n’a pas pris part au camp des recrues et il n’a pas disputé les deux matchs face aux recrues des Sénateurs. Il se remet en forme, semble-t-il.

Tel que nous l’a appris Éric Leblanc (RDS) hier soir, c’est un choix personnel qui dicte la décision du joueur finlandais.

« C’est une décision personnelle pour Ylönen. » – Jean-François Houle

Ylonen ne veut pas être vacciné et son dossier est en train de devenir une patate chaude pour l’organisation. Il a dû faire une quarantaine à son arrivée au pays et on ignore pour l’instant le protocole exact qui sera mis en place dans la Ligue américaine. Car on s’entend qu’Ylonen n’entamera pas la saison dans la LNH…

Pourra-t-il voyager aux États-Unis (30 % des matchs du Rocket environ) et revenir au Canada sans avoir à s’isoler? Est-ce que des tests PCR réguliers seront suffisants? Pourra-t-il être « libre » entre les séances sur la patinoire? Disons que sans vaccin, la liberté ne sera pas très grande au Québec cet hiver…

Mais surtout : pourquoi, sachant toutes les complications qui viennent avec sa décision, refuse-t-il de se faire vacciner? Je me pose les mêmes questions concernant Sylvain Lefebvre et Rocky Thompson, d’ailleurs…

Jean-François Houle a confié que la décision finale sera prise par Marc Bergevin. Lui, il s’y conformera.

Il est dommage de voir un espoir de qualité comme Ylonen être au cœur d’une telle situation. Un jeune espoir doit éviter de devenir un « problème » pour ses patrons. Il doit éviter de faire jaser négativement. Ça a toujours été comme ça.

On ne parle quand même pas de Connor McDavid ici…

Éric Leblanc a soulevé l’hypothèse selon laquelle Ylonen pourrait être prêté à une équipe finlandaise cette saison, question de laisser les choses se placer. Ylonen a joué deux saisons et demie pour les Pelicans de Lahti dans la SM-liiga. Il y a d’ailleurs passé les premières semaines d’activités de la saison 2020-21, avant que la LNH et la Ligue américaine ne lancent leurs activités, elles.

Ylonen a été repêché en deuxième ronde en 2018. Il a récolté 17 points en 29 rencontres la saison dernière à Laval. Il n’a disputé qu’une seule des trois années de son contrat d’entrée.

PLUS DE NOUVELLES