Qui est Evgenii Dadonov?

Plusieurs ont fait le saut hier en apprenant que Shea Weber venait d’être échangé contre Evgenii Dadonov. En effet, c’est un échange plutôt bizarre. En général, on s’attend à ce qu’un club comme le Canadien mette la main sur des choix au repêchage ou d’espoirs lors de ses échanges, pas des joueurs de 33 ans.

À moins que vous soyez un devin et que vous vous appelez Nick Kypreos ou Félix Forget…

Mais qui est ce Dadonov au juste?

Commençons par la base. C’est un ailier russe qui tire de la gauche, mais plus souvent qu’autrement, est employé à droite. Il est de taille plutôt moyenne (5’11 et 185 livres), puis il avait été repêché au troisième tour par les Panthers de la Floride (77e au total) en 2007.

Il présente aussi des gouts particuliers en ce qui a trait aux villes où il choisit de vivre. En effet, il avait signé un contrat de trois ans en tant qu’agent libre avec Ottawa en 2020. Il avait aussi Anaheim, mais pas Montréal sur la liste des formations auxquelles il ne voulait pas être échangé. Mais nous allons revenir à ça plus tard.

Après des débuts infructueux avec les Panthers de 2009 à 2012 où il n’a seulement disputé 55 rencontres dans la LNH, Dadonov a été échangé aux Hurricanes de la Caroline. Sauf qu’il ne s’est jamais rendu à Raleigh et a passé tout son temps dans la Ligue américaine.

Il est ensuite retourné en Europe où il s’est engagé avec le Donbass HC dans la KHL. Il a tellement bien fait en Ukraine qu’il a par la suite signé un contrat avec le puissant SKA Saint-Pétersbourg. Là-bas, il a fait la pluie des beaux temps avec Ilya Kovalchuk, Artemi Panarin et Pavel Datsyuk.

Il a inscrit 158 points en 165 matchs de saison régulière avec cette équipe, en plus de remporter deux fois la Coupe Gagarine. En 2014-2015, Dadonov a aussi mérité du titre de joueur le plus gentleman de la KHL!

Mais le natif de Chelyabinsk a décidé de faire un retour en Amérique en 2017. Il a alors donné une deuxième chance aux plages de la Floride en signant un contrat de trois d’une valeur de 12 millions $. Il s’est avéré une excellente aubaine pour les Panthers puisqu’il a connu des campagnes de 65, 70 et 47 points.

Puis il a ensuite profité de son autonomie pour parapher une entente trois ans d’une valeur de 15 millions $ avec les Sénateurs. Cette entente était assortie d’une clause de non-échange  qui faisait en sorte qu’il pouvait soumettre une liste de 10 équipes où il ne pouvait pas être échangé.

Visiblement, Vegas n’était pas sur cette liste puisqu’il s’est fait échanger en juillet 2021 au Nevada en retour de Nick Holden et d’un choix de troisième ronde.

Son expérience avec les Golden Knights s’est avérée pour le moins… tumultueuse.

Après avoir acquis Jack Eichel, Las Vegas s’est retrouvé dans une situation très difficile avec sa masse salariale. Pour que Mark Stone retourne de la liste des blessés, ils devaient se départir d’un salaire.

Evgenii Dadonov fut l’heureux élu. Quelques minutes avant l’heure limite, un pacte a été conclu avec les Ducks d’Anaheim. L’échange a été annoncé, mais un détail avait été oublié: Anaheim était sur la liste des équipes où l’attaquant ne souhaitait pas être transigé.

Une situation complexe s’en est suivie, mais il a dû rester avec l’équipe qui l’a échangé. Pour mieux comprendre la situation, vous pouvez lire le texte qui avait été écrit à l’époque par mon collègue Charles-Alexis Brisebois.

Quelques jours après ce fiasco, il a même donné la victoire aux Knights en prolongation!

Mais clairement, l’équipe voulait se départir de lui et de son cap hit de 5 millions $, encore valide pour 2022-2023.

Voilà donc pourquoi il se retrouve à Montréal.

Quel genre de joueur est-il exactement?

C’est un attaquant offensif qui s’insérera bien dans le top-6 de Martin St-Louis. Il devrait jouer un peu sur le jeu de puissance, mais il ne faut pas attendre à un joueur qui travaille avec acharnement dans son territoire.

On peut s’attendre à une production de 45 à 60 points de sa part. S’il joue bien, il sera fort probablement échangé avant la date limite des transactions. Sinon, Il pourrait retourner dans la KHL quand son contrat finit.

Dadonov a porté le numéro 63 pour toute sa carrière. On peut donc s’attendre à ce que ce soit la même chose.

Qui sont les autres à avoir porté ce numéro dans l’uniforme du Canadien? Craig Darby, Andreas Engqvist et Matthew Peca… 

En rafale

– BillHaslam, le frère du propriétaire des Browns de Cleveland, serait sur le point d’acheter les Predators

– Défaite de 20-19 sur un placement de 21 verges raté…

– Je ne m’inquiète pas pour eux.

– Une machine

– Quelle occasion ratée pour Montréal.

PLUS DE NOUVELLES