Evgenii Dadonov : s’il reste à Vegas, les Golden Knights seront dans le trouble

Depuis lundi, la situation d’Evgenii Dadonov fait jaser à travers la ligue. Après tout, on sait que les Golden Knights ont essayé de l’échanger aux Ducks d’Anaheim, mais que sur papier, sa clause de non-échange l’empêche d’y aller. Est-il un membre des Knights ou des Ducks en ce moment?

Tout le monde a son avis sur la question en ce moment. Selon Cap Friendly, il est un membre des Knights…

Mais Elliotte Friedman, lui, pense le contraire.

Aux yeux de l’informateur, qui a jasé avec de nombreux intervenants du monde du hockey, l’attaquant est un membre des Ducks d’Anaheim puisque le cap central a accepté le traité.

Il est très difficile de comprendre ce qui s’est passé pour se rendre jusque là. Comment se fait-il que sa clause de non-échange fasse jaser tant que ça? Est-elle encore valide?

La réponse courte, c’est qu’on ne sait pas. Mais on a des théories.

Selon Friedman, la LNH révise le dossier, mais on pense que le joueur a soumis sa liste de non-échange à temps l’an dernier (avant le 1er juillet 2021) aux Sénateurs en vue de la saison 2021-22. En fait, on sait que la ligue a même confirmé qu’elle entrait en ligne de compte le 30 juin dernier, quand elle a été envoyée.

Ça, c’était avant la transaction de l’été dernier ente Ottawa et Vegas. Comme les Knights n’étaient pas l’une des 10 équipes où le Russe peut refuser une transaction, il a quitté vers le Nevada vers la fin du mois de juillet 2021.

Mais les Ducks y étaient (sur sa liste de non-échange) et visiblement, le joueur ne veut pas aller en Californie en raison des impôts. Pourquoi les Knights l’ont échangé quand même, donc?

Deux théories :

  • Vegas pensait que le joueur a levé sa clause de non-échange et qu’elle n’est jamais revenue en fonction par la suite. Pourtant, la CBA indique qu’elle revient en fonction.
  • Il aurait oublié de la mettre à jour. Ceci dit, comme il doit le faire pour le 1er juillet et que cela a été fait en 2021 (comme le confirme l’informateur de Sportsnet), je n’y crois pas.

Si c’est autre chose, c’est difficilement explicable. Est-ce qu’Ottawa n’a pas envoyé la liste? Est-ce une erreur, tout simplement, de la part des Ducks et des Knights? D’un autre côté, si Vegas avait fait une telle erreur, la LNH n’aurait pas dit oui à la transaction…

En ce moment, comme l’explique aussi Daily Faceoff, la LNH et la NHLPA analysent le tout.

Ce que croit Friedman, c’est qu’en ce moment, il est à Anaheim, mais que le gars finira pas aller avec les Golden Knights. Les Ducks se feraient donc, dans un tel cas, rembourser le montant d’argent qu’ils ont versé à Dadonov et ce dernier devrait retourner au Nevada.

Il va se sentir mal accueilli sur un moyen temps, non?

Et du côté des Knights, l’envoyer à Anaheim était nécessaire pour sauver de l’argent et pour prendre un contrat à placer sur la LTIR. En ce moment, le club ne peut pas faire jouer Alec Martinez ni le capitaine Mark Stone.

Quelles sont les solutions si l’échange n’a pas lieu? À moins de vouloir perdre des matchs par défaut pour avoir dépassé le cap, les Knights devront garder des gars sur les lignes de côté jusqu’aux séries. Et là, les gars en question ne seront pas forcément satisfaits…

Il existe aussi une solution : échanger Dadonov ailleurs dès maintenant. Ceci dit, parce que la date limite des transactions est passée, Dadonov ne pourrait plus jouer cette saison (saison régulière et séries et non pas juste en éliminatoires comme avant).

Friedman cite les Coyotes dans le dossier. Si les Knights n’ont pas le choix, l’Arizona (où le taux d’imposition est meilleur qu’en Californie) pourrait demander un énorme prix que Vegas n’aurait pas le choix de donner parce qu’ils sont dans le trouble.

Est-ce pour ça que l’Arizona a dit non au CH pour Shea Weber?

Notons que les Knights ne sont pas dans la même situation que Tampa Bay (Nikita Kucherov) l’an dernier. Pourquoi? Parce que le Lightning était assuré de faire les séries, avec ou sans le Russe.

Mais Vegas a besoin de renfort pour freiner la chute du club.

Donc comme vous pouvez le voir, le dossier est vraiment complexe. Reste à voir ce que la LNH décidera de faire parce que peu importe la décision prise, il y aura des clients insatisfaits.

PLUS DE NOUVELLES