Petry, Romanov, Ouellet, Poehling et Dea : des départs « politiques »

À quoi ressemble l’été de Kent Hughes jusqu’ici ? En gros, à ça :

Bien sûr, il faut ajouter plusieurs moves mineurs à cette liste-là : prolongation de contrat de Rem Pitlick, sélection et signature de Juraj Slafkovsky et Filip Mesar, arrivée de Mitchell Stephens, Anthony Richard et Madison Bowey, renouvellement et départ de plusieurs joueurs du Rocket, retour d’Otto Leskinen…

Mais derrière les grosses actions de notre DG se cache un dénominateur presque toujours commun : le joueur ou sa conjointe semblait vouloir quitter le Canada. Ou du moins, le fait d’avoir quitté le Québec ne dérangera pas vraiment pas la famille…

1. Jeff Petry
Inutile de revenir en long et en large sur le fait que Julie Petry et ses trois enfants ont décidé de quitter le Québec durant le congé de Noël 2021. La conjointe de Jeff Petry, alors enceinte du quatrième garçon du couple, a souhaité se rapprocher de sa famille et de sa belle-famille près de Detroit, notamment en raison de ses obligations familiales et de la nécessité d’être vaccinée pour éviter la quarantaine de 10 jours obligatoires à l’entrée au Canada. Elle avait alors indiqué sur Instagram avoir quitté le Québec pour protéger la santé de chacun des membres de la famille (notamment la santé mentale de ses enfants). Angela Price avait d’ailleurs avoué comprendre Julie Petry de voir davantage sa maison au Michigan qu’à Montréal…

Rappelons que Mme Petry, après avoir supporté le convoi des camionneurs et s’être moqué de Justin Trudeau sur les réseaux sociaux, avait également avoué avoir quitté le Québec en raison de son/notre système de santé qui, à ses yeux, était incapable de lui assurer une totale sécurité pour elle et ses enfants. Elle a fermé son compte Twitter par la suite.

« J’avais peur que si quelqu’un de ma famille, notamment l’un de mes enfants, nécessitait une urgence médicale non-reliée à la COVID-19, le système actuellement en place au Québec n’aurait pas été capable de bien le traiter. Nous vivons dans un cercle de folie (insanity) et de peur! Les confinements qui se répètent ne sont pas bons, surtout pour nos enfants […] Assez, c’est assez! » – Julie Petry

Bref, les Petry voulaient quitter. Jeff en avait fait la demande officielle en décembre. Et ils ont (enfin) quitté. Tant mieux pour tout le monde !


2. Ryan Poehling
Ryan Poehling était moins actif depuis un bout de temps sur les réseaux sociaux. Lorsqu’il publiait quelque chose, c’était devenu très standard et ultra léché. Et c’est correct.

Mais Poehling n’a pas toujours été comme ça. Plus jeune, il ne se gênait pas pour supporter Donald Trump ou pour s’afficher en train de briser les règles de distanciation sociale en place au début de la pandémie.

Poehling a frappé un mûr lorsque le hockey a repris dans la bulle torontoise et à partir de là, il a changé d’attitude. Surtout sur les réseaux sociaux…

Poehling est un proud american boy qui est certes très heureux de se retrouver aux États-Unis. Et il en a tout à fait le droit !

Sa conjointe, Jae Borgen, avait décidé de quitter le Québec et de retourner aux États-Unis (Dakota du Nord) l’hiver dernier. Ça a fait moins de bruit que Petry en raison du statut de Poehling, du quasi silence de Borgen sur les réseaux sociaux, du fait que l’on n’a jamais entendu dire que Poehling avait réclamé une transaction et parce que le couple Poehling – Borgen n’a pas d’enfant. Mais la conjointe de Borgen ne souhaitait plus vivre au Québec il y a quelques mois à peine…

Quant au Canadien, Poehling était loin d’être un indispensable, surtout avec l’arrivée de Dach, le réveil de Dvorak, l’excellent jeu de Suzuki, le retour de Pitlick et l’expérience d’Evans.


3. Alexander Romanov
On a tendance à l’oublier celle-là, mais Sofia Krasovskaya, l’épouse d’Alexander Romanov, a elle aussi quitté le Québec/Canada pendant plusieurs semaines en janvier/février, alors que le Québec sombrait à nouveau dans les restrictions en lien avec la COVID-19. Krasovskaya est allé rejoindre Romanov à Miami lorsque celui-ci a dû y rester après avoir été testé positif à la COVID-19. Elle n’est pas revenue au Canada en même temps que son mari, préférant plutôt passer plusieurs semaines sous le chaud soleil (et la vie plus libre) de la Floride.

Les Romanov n’ont jamais fait de vague. Mais on dirait bien que le Canadien (Kent Hughes) a souhaité faire plaisir à Romanov (et à son épouse ?), question de préserver une bonne réputation dans le milieu et de ne pas avoir un joueur déçu dans le vestiaire. Hughes souhaite surtout avoir des joueurs qui sont heureux de jouer pour le Canadien (au Canada).

Ah oui, j’oubliais, Romanov avait confié lors de son dernier point de presse à Brossard qu’il n’allait pas voyager en Russie durant l’été… et quelques semaines plus tard, il était à Moscou avec sa conjointe. Le Canadien n’a possiblement pas trop tripé sur celle-là, même s’il prétend le contraire…

Oui, la guerre en Ukraine a probablement influencé certaines décisions de la direction. Romanov… aucun joueur russe repêché (comme le suggérait la rumeur)…

Mais en même temps, l’équipe a accepté de recevoir Evgenii Dadonov en retour de Shea Weber.

4. Xavier Ouellet
14 janvier 2022 : le Québec est encore sous couvre-feu (seule place en Amérique du Nord) et l’épouse de Xavier Ouellet en a assez ; elle publie sur Instagram une story dans laquelle elle dit en avoir marre de ce pays (Canada).

À noter que Liz-Ann Ouellet est originaire du Michigan et que c’est là qu’elle y a rencontré Xavier Ouellet.

Ouellet, qui était capitaine du Rocket, a obtenu l’autonomie complète le 13 juillet dernier. Il n’a eu besoin que de quelques minutes pour officiellement accepter l’offre des Penguins. Comme Petry, il s’est rapproché de la « maison » et il évitera de voir sa femme trop chialer contre le Canada et ses particularités…

On ne sait pas si le Canadien a démontré de l’intérêt envers Ouellet cet été.


5. Jean-Sébastien Dea
J-S Dea a fait parler de lui en juin après avoir indiqué publiquement que le Canadien devrait prendre exemple sur le Rocket et signer plus de joueurs québécois.

Plusieurs ont alors pensé que le Canadien allait le laisser aller en juillet (UFA) car à Montréal, on aime pas ça, ce genre de commentaire-là. Et c’est exactement ce qui est arrivé !

Mais je ne suis pas convaincu qu’il y ait un lien (du moins, solide) entre cette sortie de Dea et son départ.

Dea était le seul attaquant sous contrat avec le grand club à ne pas avoir disputé un seul match avec le CH en 2021-22. Malgré les blessures et les épisodes COVID-19…

Même Cam Hillis a joué un match dans la LNH, t’sais !

En janvier, Dea est sorti publiquement pour supporter publiquement les camionneurs et leur convoi, en plus d’avoir souvent critiqué les mesures gouvernementales mises en place pour tenter de freiner la transmission de la COVID-19 au fil des mois. C’est peut-être plus pour ça qu’il était sur la « black list » du CH (s’il y était bien entendu)…

Dea a signé en Arizona le 14 juillet.

Conclusion : tiens-toi tranquille si tu aimes Montréal
Pourquoi le Canadien a-t-il mis fin à son association avec Petry, Poehling, Dea, Ouellet et Romanov ? Il y a clairement un peu (ou beaucoup) de politique et d’image derrière tout ça… même si le Canadien ne l’avouera jamais et le niera toujours.

Est-ce que Carey Price, dont l’épouse n’a pas mâché ses mots au cours des dernières années, sera le prochain à quitter ? Peut-être que s’il était en parfaite santé, qu’il avait un contrat de 4,5 millions $ par saison et qu’il avait quelques années de moins, ce serait déjà fait? Peut-être…

Quoi que Carey Price est à mon avis un Canadien for life. L’un des derniers…

Et la famille Price semble vouloir vivre au Canada (Kelowna) une fois à la retraite.


Reste que si tu es un joueur du CH et que tu souhaites sortir de Montréal, tenir des propos délicats sur les réseaux sociaux – ta conjointe ou toi – semble être une bonne façon de quitter l’organisation. Et je peux comprendre Kent Hughes de souhaiter éviter toute distraction dans le vestiaire, alentour de l’équipe ou sur le Web. Surtout qu’on ne sait jamais quand d’intenses mesures en lien avec la COVID-19 seront rétablies. Retournera-t-on en arrière cet hiver ? Notre système de santé tiendra-t-il le coup ?

On peut sincèrement comprendre de jeunes athlètes et/ou de jeunes familles de préférer vivre au sud de la frontière depuis mars 2020. Surtout s’ils ne sont pas Canadiens…

De l’autre côté, si tu aimes ça jouer pour le Canadien, tiens-toi tranquille sur les réseaux sociaux. Post de belles images, donne du love au CH et à ses partisans… et ferme ta y**le sur le reste.

Cependant, en ne gardant que de bonnes personnes, tranquilles, relaxes… Kent Hughes oublie-t-il un élément ultra important quand vient le temps d’assembler une formation sportive de haut calibre ? Michel Therrien pourrait lui parler de son concept de la salade de fruits…

Ça prend plusieurs bons éléments différents pour que la recette lève.

À noter que Pierre-Luc Dubois, lui – et sa conjointe? -, souhaite(nt) jouer au Québec. You Can Do It Kent, hehe! Amenons plus de joueurs qui souhaitent jouer à Montréal, un marché particulier!

PLUS DE NOUVELLES