Performances de Kirby Dach : qui s’ennuie d’Alexander Romanov?

Au repêchage, Kent Hughes a échangé Alexander Romanov pour, ultimement, mettre la main sur Kirby Dach. Je sais que c’est plus compliqué que ça, mais on va se le dire : pour le CH, ce sont les grandes lignes.

On va se le dire tout de suite : j’étais un fan d’Alexander Romanov. Il apportait une dimension intéressante au Canadien.

Mais le Canadien avait un surplus chez les défenseurs gauchers. Il était donc logique de considérer une transaction avant de voir la valeur des gars descendre en fou. C’est de la bonne gestion des actifs.

C’est d’ailleurs quelque chose qui se voit dans le monde du sport. Chez les Blue Jays de Toronto, par exemple, la formation de la Ville-Reine envisage d’échanger un de ses bons jeunes receveurs pour colmater des brèches ailleurs.

Ce n’est pas que le club veut en voir un quitter, mais c’est surtout qu’il ne sert à rien d’en avoir trois quand l’un d’eux peut rapporter un lanceur.

C’est la même mentalité qui a été utilisée par Hughes avec Romanov. Il y a peut-être des éléments qui nous échappent, mais en gros, le CH a pris un surplus pour aller combler un trou ailleurs.

Je dis ça sans prendre en considération ce que Romanov, plus limité offensivement que d’autres gauchers chez le CH, fait chez les Insulaires cette année. Juste au niveau du fit, il serait difficile de faire jouer tout le monde.

Et Arber Xhekaj ne serait pas à Montréal en ce moment à avoir des stats similaires à celles de Romanov, qui a plus d’expérience chez les pros, autant à Montréal qu’en Russie.

Pouvez-vous imaginer si Romanov était encore en ville? À gauche, le Canadien aurait Joel Edmundson, Mike Matheson (qui va revenir un jour), Kaiden Guhle, Jordan Harris, Xhekaj et Romanov qui se battraient pour du temps de jeu, autant à Montréal qu’à Laval.

Ça ne fonctionnerait pas et peut-être que des gars comme Guhle et Harris, qui ont un meilleur potentiel offensif que Romanov, auraient été bloqués.

Tout ça pour dire que d’échanger Romanov était la bonne décision. Ceci dit, en ce moment, la question est de savoir si le fait d’aller chercher Kirby Dach valait la peine pour le Canadien.

Depuis six matchs, il est difficile de se plaindre.

Depuis qu’il est arrivé à Montréal, Dach a 12 points (4-8-12) en 14 matchs. Il est à cinq buts de son record de neuf, il est à neuf passes de son record de 17 et il est à 14 points de son record de 26.

Mais c’est plus que ça. Dans les faits, il faut rappeler qu’il a commencé en étant plus mollo, mais que depuis six matchs, il a neuf points, dont trois buts.

Six matchs, c’est évidemment l’échantillon qui représente le moment où Dach est arrivé sur le premier trio aux côtés de Nick Suzuki et de Cole Caufield. Ce n’est pas un hasard.

Ce n’est tellement pas un hasard que son seul autre but a été marqué quand il était sur la glace avec Sean Monahan, Suzuki et Caufield à quatre contre trois en prolongation.

Il n’y a pas que Dach qui roule puisque depuis six matchs, Suzuki a 10 points, dont six buts. Il est passé devant Caufield avec neuf buts marqués depuis le début de la saison.

Et Caufield, lui, a huit points en six matchs. Il marque moins, mais il se démarque sur la glace. Hier, par exemple, plaquer Tyler Myers ne lui a pas permis de noircir la feuille de pointage, mais Dach et Suzuki ont fait leur travail sur les bases de son échec-avant.

Dach devait travailler deux aspects : faire confiance à son tir et améliorer ses performances au cercle des mises en jeu. En ce moment, Dach semble faire confiance à son tir et ça rapporte.

Suzuki, un grand passeur, ne va pas hésiter à lui refiler la rondelle.

Mais cela nous mène à l’autre question : est-ce que Dach, qui est un centre à la base, doit revenir au centre un jour ou est-ce qu’il doit rester avec les jeunes? #DébatAlexGalchenyuk

Parce que c’est difficile au cercle des mises en jeu et que ça roule bien pour lui, je suis d’avis qu’il ne faut pas briser la recette actuelle. Mais on sait que la question, c’est à long terme.

La vérité, c’est que la réponse parfaite n’existe pas.

Il est logique de croire qu’il faudrait ramener Dach au centre parce que ça a plus de valeur, mais en même temps, s’il prend ses aises avec les deux autres, ça peut faire un trio qui sera là pendant un bon moment.

Notons qu’avec ses 12 points, Dach mènerait présentement les Blackhawks au niveau des pointeurs. Il a aussi plus de buts et de points qu’Alex DeBrincat (2-9-11) à Ottawa, qui a cependant joué deux matchs de moins.

Mais bon. Qu’il soit un centre ou un ailier, il ne doit pas faire regretter à Kent Hughes d’avoir pris une chance. Il va devoir continuer de progresser, mais disons que c’est bien parti.

En rafale

– En parlant du premier trio.

– Maxim Lapierre n’aime pas le nouveau format de Twitter. [H&L]

– Intéressant.

– Vous en dites quoi?

– En parlant du loup.

PLUS DE NOUVELLES