Pause de Carey Price : José Théodore ne croit pas à la pression du marché comme cause

Quand Carey Price a pris une pause du hockey pour soigner sa santé mentale, la semaine dernière, plusieurs personnes ont fait des liens avec la pression du marché de Montréal. Après tout, la pression de Montréal, on ne retrouve pas ça ailleurs.

Mais cela a parfois été démenti. Martin McGuire est de ceux qui croient que sa pause n’a rien à voir avec son métier de hockeyeur.

À la voix du descripteur du 98.5, on doit ajouter celle de José Théodore. L’ancien gardien du Canadien a écrit dans le Journal de Montréal qu’il était persuadé que cela n’avait rien à voir.

Pourquoi? Parce que, selon lui, Price est tellement habitué de dealer avec cette pression-là que cela ne doit pas l’atteindre autant qu’un gars comme Jonathan Drouin, par exemple.

Les problèmes de Price, selon moi, ne sont pas liés à la pression de jouer pour le Canadien. J’en suis certain.

Peut-être fut-ce le cas pour Drouin, qui est plus jeune, mais certainement pas Price à 34 ans, car il a surmonté toutes les épreuves depuis ses débuts avec le Canadien, en 2007. – José Théodore

Il a par la suite comparé sa carrière à celle de Patrick Roy et à celle de Price en utilisant des références de Nintendo pour démontrer l’endurance dans le temps sur un gars comme Price.

Si vous voulez mon avis, c’est peut-être ce qui a contribué à cette usure-là. Ceci dit, si on part de la prémisse de Théo (voulant que ce ne soit pas relié à la pression du marché), ça rajoute à son point.

Si l’on comparait cette dynamique [la pression de Montréal] à un jeu de Nintendo de 30 niveaux, je dirais que je me suis rendu au niveau 20, Patrick Roy au niveau 24 et Carey Price, au niveau 30.

Personne n’a duré plus longtemps que lui devant le filet du Canadien. – José Théodore

Théo souhaite donc bonne chance à Carey Price et il le voit rebondir.

Notons que selon Théo, les chances de voir le groupe se regrouper autour de la nouvelle et jouer à un haut niveau sont bonnes. Cela avait été le cas en 2001-2002 lors du cancer de Saku Koivu et lors des dernières séries en l’absence de Jonathan Drouin.

Toujours en lien avec Carey Price, on se souviendra que Steve Simmons a récemment affirmé que le gardien souhaitait quitter vers Seattle l’été dernier. Nous l’avions rapporté ici.

Hier, le chroniqueur de Toronto était au Sick Podcast de Tony Marinaro et il a discuté du sujet.

En gros, il a réitéré ce que ses sources lui disent : Price a le désir de prendre le chemin de l’Ouest pour se rapprocher de la maison et pour quitter la pression de Montréal.

D’être « l’histoire » du jour tous les jours au Québec, ça pèse lourd sur un gars comme Price, qui est gêné de nature et qui garde les choses pour lui.

Simmons croit que de jouer pour le CH est la chose avec le plus de pression au monde.

Notons que le chroniqueur croit que Carey Price ira quand même aux Olympiques en février prochain et qu’il le voit comme le deuxième meilleur gardien du monde en ce moment.

En rafale

– Dur coup au Colorado.

– Adam Brooks est à Toronto. Le CH le rejoindra pour le match de demain.

– Matt Murray est malade.

– Nouveau capitaine à Columbus.

– Logique.

PLUS DE NOUVELLES