Outre Kirby Dach, Cayden Primeau n’est toujours pas sous contrat

Signer les agents libres avec restriction d’une équipe est une partie importante des saisons mortes de la LNH. Pourquoi? Parce que certains gars peuvent commander une plus grosse augmentation salariale que prévu.

Chez le CH, les dossiers étaient importants puisque plusieurs joueurs étaient dans une telle situation.

Celui de Rem Pitlick me saute aux yeux. Après tout, afin d’éviter que le jeune (qui avait droit à l’arbitrage) ne fasse basculer l’équilibre salarial, Kent Hughes a pris le pari de le laisser devenir libre comme l’air et il a malgré tout réussi à le signer à 1.1 M$ par année sur deux ans.

Samuel Montembeault (deux ans, un million de dollars par année) et Michael Pezzetta (750 000$ sur un an) ont aussi réussi à s’entendre avec le Canadien pour la suite des choses.

Chez le CH, dans toute l’organisation, il reste deux gars qui ne sont toujours pas sous contrat. On parle ici de Kirby Dach (à Montréal) et de l’espoir Cayden Primeau du côté du Rocket de Laval.

Ce sont les deux seuls dans toute l’organisation quand on regarde ça sur Cap Friendly.

Le cas de Dach est intéressant. Après tout, en raison des comparables ailleurs dans la LNH (dont Kaapo Kakko), on peut s’attendre à voir Dach faire environ deux millions de dollars par année sur deux ans.

Un joueur de son profil fait environ ça, dans la LNH d’aujourd’hui.

D’ailleurs, à ce sujet, les boys de The Athletic (Arpon Basu et Marc-Antoine Godin) ont écrit que les discussions avec Dach avaient lieu depuis un bon moment et qu’elles devraient prendre de l’importance au cours des prochaines semaines.

Rappelons que le CH devra faire de la place sous le plafond pour le signer – mais ça, c’est un autre dossier.

Mais dans le cas de Cayden Primeau, c’est le silence radio. Pourquoi? Difficile à dire.

Est-ce que ses grosses séries ont fait gonfler les prix à un point où le CH ne veut pas aller au niveau salarial dans la LAH? Ce n’est pas un scénario impossible, dans les faits, mais on sait que ce n’est probablement pas lié à son salaire dans la LNH, qui devrait être environ au salaire minimum en cas de rappel.

Je serais vraiment étonné que ce soit en raison du fait que Primeau demanderait un contrat de manière à lui garantir une place à Montréal. D’abord, il n’y a pas de place pour lui (il y a trois gardiens sous contrat en ce moment) et il sait sans doute qu’il doit continuer de progresser à Laval.

Est-ce que le DG n’a pas encore eu le temps de s’occuper de son cas puisque rien ne presse? Est-ce que cela cache quelque chose au niveau du désir du Canadien de le signer? Je n’ai pas la réponse, mais je me dis que si le dossier était simple, une signature aurait été annoncée. Gardons ça en tête…

En rafale

– Gros écart ici.

– Ça va brasser à Long Island.

– Eh ben.

– À Sherbrooke, on se réjouit de voir Stéphane Robidas avoir sa chance à Montréal. [98.5 Sports]

– Il a été patient, oui.

PLUS DE NOUVELLES