Les Panthers ne comptent pas connaître une grosse saison 2022-2023 (pour s’améliorer à long terme)

Le Canadien de Montréal détient le premier choix des Panthers en 2023. Ce choix-là n’est pas protégé, ce qui veut dire que même si la Floride devait terminer au dernier rang au classement, c’est le CH qui l’aurait.

Et selon Elliotte Friedman, sans dire que les Panthers vont finir dans la cave, ils ne vont pas exactement connaître la plus grosse des saisons en vue de 2022-2023. Pourquoi donc?

Parce que le club a évalué qu’un pas de recul était possiblement nécessaire.

Tel que mentionné dans son podcast récemment et tel que rapporté par H&L, les Panthers ont choisi qu’il valait peut-être mieux connaître une saison 22-23 plus difficile afin de repartir sur de plus grosses bases par la suite.

La raison est simple : la disponibilité de Matthew Tkachuk a tout changé. Le club s’est dépêché à aller le chercher et le prix à payer a été accepté rapidement pour mettre la main sur un gars qui s’inscrit dans l’ADN que le DG Bill Zito veut donner au club.

En regardant les séries, Friedman pense que le Lightning et l’Avalanche, qui n’avaient que des gars qui voulaient tout donner pour gagner la Coupe, ont influencé les Panthers.

Attention : Friedman ne dit pas que Jonathan Huberdeau n’a pas de coeur. Ce qu’il dit, c’est que Matthew Tkachuk est le genre de gars qui passe à travers des murs et c’est que le club de Sunrise est allé chercher.

Et comme cela coûtait (notamment) deux gars qui auraient demandé de la grosse argent, les Panthers ont décidé de l’investir dans un gars qui est plus jeune et qui représente l’ADN du futur.

Comme je l’ai dit, ça s’est décidé rapidement. C’est pourquoi, en vitesse, le club accepterait le fait que oui, perdre Huberdeau et Weegar fait en sorte que le club, à très court terme, prend un pas de recul.

Friedman croit que le pari des Panthers, c’est de s’affaiblir pour un an (après avoir gagné une ronde de séries et après avoir fini au sommet de la LNH) pour revenir encore plus fort pour la suite.

Ils ont dit : « une année à souffrir et à long terme, nous serons meilleurs. » – Elliotte Friedman

Ce qui est intéressant, évidemment, c’est que le CH possède le premier choix des Panthers en 2023 – et il n’est pas protégé. Cela rend évidemment la transaction Ben Chiarot encore meilleure pour le Canadien.

Le meilleur des cas? Les Panthers finissent assez bas et ils gagnent la loterie (on ne peut la gagner que deux fois aux cinq ans)… mais ne misez pas vos RÉERS sur mon scénario.

Mais sérieusement, les Panthers ne vont pas finir bas. On parle d’un club de séries qui ne va pas finir au sommet de la LNH, mais qui va bien faire quand même. Ceci dit, ce ne sera pas aussi bien que l’an dernier.

Cela démontre quand même un manque de vision à long terme parce que les Panthers, alors qu’ils n’ont pas leur premier choix dans une très belle cuvée d’espoirs, décident d’y aller pour une année plus difficile à la dernière seconde. Il faut leur souhaiter que Tkachuk vaudra la peine puisque c’est un pari qui peut fonctionner, mais il y a un risque de se planter sans filet de secours…

En rafale

– Lien intéressant sur le nouvel attaquant du CH.

– Un parcours inspirant.

– Avec raison.

– Un nom à surveiller.

PLUS DE NOUVELLES