Kaiden Guhle est au premier rang des défenseurs de la LNH au chapitre des revirements

Sans compter Michael Matheson dans l’équation, la moyenne d’âge de la défensive du Canadien est de 25,9 ans. Pour ceux qui se le demandaient, oui, c’est très jeune. Lorsque Matheson reviendra (et c’est imminent), la moyenne montera, mais pas de beaucoup.

Bref, le CH a une jeune défensive pas trop expérimentée. C’est donc facile d’être surpris par le début de saison de l’équipe, qui n’est pas horrible défensivement. Elle est au 23e rang de la LNH (sur 32) pour le nombre de buts accordés par match, ce qui est loin d’être bon, mais c’est mieux que les standards que nous avons énoncés en début de saison.

L’un des jeunes joyaux de cette défensive, c’est Kaiden Guhle. L’un des jeunes défenseurs les plus prometteurs de la LNH joue beaucoup (en moyenne 21 minutes par match), mais il est excellent.

Jouer beaucoup signifie aussi qu’il touche souvent la rondelle. Et toucher la rondelle à profusion veut dire qu’il a plus de chances de commettre des revirements. D’ailleurs, Guhle est le défenseur ayant commis le plus de revirements dans le circuit Bettman cette saison avec 28. Parmi tous les patineurs, il vient au deuxième rang. Seul David Pastrnak (29) en a commis plus.

Honnêtement, les revirements me dérangent moins chez un jeune défenseur. Ce n’est pas la statistique qui me frappe le plus. Pourquoi? Parce qu’Erik Karlsson et Thomas Chabot en commettent beaucoup, de revirements, et cela ne fait pas d’eux de mauvais défenseurs pour autant. Pour ma part, je suis capable de vivre avec les erreurs de Guhle. Après tout, le gars a une fiche de moins-4, ce qui est loin d’être mauvais. Ses sept points en 17 matchs sont une bonne récolte pour un jeune.

Renaud Lavoie croit qu’il joue trop, cependant.

Selon l’analyste, Guhle a beaucoup trop de pression sur les épaules et St-Louis devrait diminuer son temps de jeu de quelques minutes au moins.

Avec le retour de Matheson, je vois effectivement une diminution dans le temps de jeu du 21, ceci dit.

Je serais plus à l’aise avec un 17-18 minutes à quoi on ajouterait du temps en avantage numérique. – Renaud Lavoie

Lavoie a apporté un excellent point : Guhle, qui aura 21 ans en janvier prochain, vient de terminer son stage junior. Avant cela, il n’avait jamais joué chez les pros de façon régulière. Le faire jouer une vingtaine de minutes par match, à chaque rencontre, dans la meilleure ligue au monde est en quelque sorte le jeter dans la gueule du loup.

Pour conclure, donc, je crois que Renaud Lavoie a raison sur celle-là. Je lui donnerais plus de temps de glace en avantage numérique, tout en diminuant son temps moyen par joutes. Mais comme je l’ai mentionné, au retour de Matheson, Guhle ne sera plus le gaucher numéro un de l’équipe et il n’aura pas autant de responsabilités sur 200 pieds.

En rafale

– On s’entend.

– Encore lui?

– Et c’est tout en votre honneur.

– Un duel à ne pas manquer.

– C’est officiellement la fin pour Tapia à Toronto.

PLUS DE NOUVELLES