« Les Coyotes doivent quitter Glendale » – Gary Bettman | En rafale

Le 25 février dernier, on publiait un article intitulé Les Coyotes ont encore (et encore) des problèmes d’amphithéâtre.

En gros, on y apprenait que les Coyotes souhaitaient quitter Glendale et le Gila River Arena pour se rapprocher du centre-ville de Phoenix… Mais qu’un projet de loi qui leur procurerait 225 millions en fonds publics risquait de ne pas passer et de tout faire foirer.

Depuis novembre, les dirigeants des Coyotes et de la LNH négociaient avec Arizona State University afin d’amener les Coyotes à Tempe, dans un tout nouvel aréna qui devait être construit en banlieue de Phoenix. Mais toute ces négos-là sont tombées à l’eau au début du mois de février (on ne sait trop pourquoi).

Eh bien, Gary Bettman est sorti de son mutisme hier. Il a indiqué publiquement que les Coyotes allaient devoir quitter Glendale pour survivre…

Et qu’ils devront avoir un nouvel aréna pour continuer de connaître du succès.

Pourtant, la LNH disait totalement le contraire il y a 7 ans à peine.

Bettman met ainsi un peu de pression sur les autorités gouvernementales… Qui semblent en avoir marre des stratégies agressives de la LNH. Bettman parviendra-t-il encore à gagner ses négos?

Rappelons que le bail qui lie les Coyotes et le Gila River Arena devrait prendre fin plus tôt que prévu, soit le 30 juin 2017. Ça, ça veut dire que les ‘Yotes n’ont pas d’aréna pour la saison prochaine, encore…

La grande question : Pourquoi s’être entêté à installer les Coyotes à Glendale, et non à Phoenix? C’est la LNH qui a décidé, probablement parce que Glendale lui offrait de l’argent gratuit. Comment penser qu’un aréna à plusieurs kilomètres de la grande ville sera un succès (surtout dans un marché non-traditionnel)? Ottawa est justement en train de corriger ce problème…

L’échec à Glendale, il est imputable à Gary Bettman et à ses partenaires. That’s it.

Si la LNH souhaite survivre en Arizona, elle doit déménager et vite son équipe à Phoenix. Elle doit cesser d’évaluer les options en banlieue de Phoenix… #Tempe

Mais tsé… Une équipe de la LNH qui a besoin d’un aréna et de partisans… Ça ne vous fait pas penser à Régis, le Centre Vidéotron et la Ville de Québec? L’entêtement de la LNH afin de demeurer dans le désert de l’Arizona perd souvent tout sens logique…

Pendant ce temps, tout est prêt à Québec. Il faut souhaiter que l’ultimatum (car c’en est un) lancé dans le dernier paragraphe ci-dessous ne fera pas broncher personne en Arizona…

En rafale
– L’utilisation de Steve Ott ne se justifiait pas, hier… Celle de Martinsen non plus. #SelonLeCorsi

– Les bagarres sont vraiment en train de disparaître dans la LNH (et c’est tant mieux, si vous voulez mon avis).

– On parlait justement de culture noire et de hockey, hier…

– Clairement l’arrêt de la semaine, ça!

– Dites-moi que ça vient d’un film/fiction… Que ce n’est pas réel.

PLUS DE NOUVELLES