betgrw

Le chemin s’ouvre pour Joshua Roy vers la LNH

Le Canadien, comme vous le savez, a perdu les services de Kirby Dach pour «une période substantielle» samedi soir. Son genou a clairement été affecté de manière importante, au grand malheur de bien des gens à Montréal.

Tony Marinaro n’a pas peur de dire que sa saison est (probablement) terminée.

J’ai rarement vu, malgré toutes les blessures des dernières années, autant de découragement en même temps hier depuis l’arrivée en poste de la nouvelle administration, il y a environ deux ans.

Il y a vraiment eu un sentiment de découragement collectif.

Moi, ce que ça me dit, c’est que le CH n’est pas arrivé là où il veut être – comme on le sait tous. Après tout, si tu es à un Kirby Dach de te décourager en octobre, c’est que tu n’as pas un grand club.

Je ne dis évidemment pas ça contre Dach, un excellent joueur de hockey, mais je dis ça parce que la formation à l’attaque qui devrait affronter le Wild ce soir devrait avoir l’air de ceci. On le saura avec certitude quelque part aujourd’hui.

Caufield – Suzuki – Harvey-Pinard
Slafkovsky – Newhook – Anderson

Pearson – Monahan – Gallagher
Pezzetta – Evans – Ylönen

Évidemment, la nouvelle d’hier est négative, mais il y a quand même du positif à retenir de tout ça. Je ne veux pas jouer à M. Positif pour autant, mais bon.

À part le fait que son retour en force en septembre prochain aura des airs d’acquisition de taille l’été prochain, on pourra voir des joueurs différents avoir plus de place sur le top-6.

À court terme, c’est Rafaël Harvey-Pinard qui aura la plus grosse opportunité d’en donner plus, lui qui jouera avec Nick Suzuki et Cole Caufield lors du match contre le Wild du Minnesota de Marc-André Fleury.

Mais ce ne sera pas toujours le cas.

Lors du retour de Christian Dvorak (le mois prochain?), peut-être que c’est Sean Monahan qui aura un rôle sur le top-6. Le retour de Dvorak aidera le CH à retrouver sa profondeur au centre, qui a été perdue en un match et demi seulement.

À l’interne, des gars devront en donner plus. Martin St-Louis a beau être positif en ce moment, mais ce sera plus dur de garder le sourire à un certain point dans la saison.

Ceci dit, le jour où le Canadien procédera à un rappel (ce ne sera pas à court terme, mais cela surviendra assurément plus tard en cours de saison), des gars de Laval pourront prendre leur envol.

Et du lot, le nom de Joshua Roy me vient en tête.

Par la force des choses, le chemin vers la LNH s’ouvre pour Joshua Roy. Pourquoi? Parce que le CH commence à tester sa profondeur, parce qu’Emil Heineman est blessé en ce moment…

Mais aussi parce que Roy répond bien à ses premiers pas chez les pros.

En ce moment, le CH ne veut pas rappeler personne et Roy n’a que deux matchs de saison régulière derrière la cravate chez les pros. Il est trop tôt pour le rappeler, à mes yeux, puisque je veux le voir dominer.

Mais on s’entend aussi pour dire que, tel que rapporté par La Presse Canadienne, Roy se place en excellente position en ce moment pour recevoir le fameux appel tant attendu.

Il présente un profil prometteur.

Nous avons plusieurs recrues, mais avec le bon apprentissage et le bon développement, il a une bonne chance de jouer dans la LNH un jour. – Jean-François Houle sur Joshua Roy

Avec quatre points en deux matchs, Roy fait ce qu’il doit faire. Et si le CH se cherche éventuellement un joueur de deuxième trio, par exemple, il n’aura pas le choix de penser à Roy, qui a connu d’excellents camps avec le Canadien dans les dernières semaines.

Et si cela finit par arriver, cela pourrait mettre un baume sur la douleur des fans, qui ont perdu Dach.

PLUS DE NOUVELLES